USMA : Sursis pour Froger

La défaite de l’USMA à Biskra, samedi, (1-0) a provoqué une nouvelle crise dans la mise Rouge et Noir. Une réunion au sommet a été tenue le lendemain par le board du club, qui a exigé des explications à ce deuxième faux pas de suite. Autant le dire, l’avenir de Thierry Froger était au centre des débats. Il aura fallu de deux pas de suite (OM et USB) pour provoquer une autre crise à l’USMA. Et c’est le cas de le dire du moment que même les dirigeants ne cherchent pas à atténuer des conséquences de la défaite, samedi, des coéquipiers de Koudri à Biskra. «Dans un club comme l'USMA, on ne va pas se voiler la face : deux défaites, c'est déjà la crise !» reconnaît le directeur sportif, Anthar Yahia, convoqué par le président du conseil d’administration, Achour Djelloul, dimanche, pour une réunion d’urgence. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que l’objet de cette réunion et de débattre des raisons qui font fait que l’USMA perde deux matches de suite. «Achour Djelloul m'a demandé des explications sur l'état d'esprit pas du tout positif régnant dans l'équipe. Je pense que c'est son droit. Nous avons passé en revue la situation actuelle et je lui ai fait part de mon mécontentement du jeu produit par l'équipe et surtout de l'état d'esprit du groupe», précise Anthar Yahia. Au cours de cette réunion, Djelloul et Anthar Yahia en ont profité pour dresser un premier bilan de Thierry Froger. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ni le patron de l’USMA ni son directeur sportif ne sont tout a fait satisfaits. L’ancien défenseur international n’y est pas allé de main morte en évoquant le jeu pratiqué par l’équipe et l’état d’esprit des joueurs. «Nous estimons que l'USMA doit avoir une qualité de jeu bien meilleure et une implication plus conséquente des joueurs», estime-t-il. C’est dire que Thierry Froger ne risque pas de se trouver des défenseurs au sein du board de l’USMA si jamais par malheur il venait à enchaîner avec un autre faux pas. Autrement dit, le technicien français doit vite trouver des solutions. Et les exigences de la direction sont telles qu’il va devoir non seulement gagner des matches, mais proposer un jeu bien plus attrayant, sous peine de voir la sentence s’appliquer également contre lui. Dans tous les cas, il a jusqu’à la fin de la phase aller pour y remédier.
Amar B.

Sur le même thème

Multimedia