Touhami Sahraoui, entraÎneur du MCB Oued Sly : «nous sommes sur la bonne voie»

L'entraîneur du MCB Oued Sly, Touhami Sahraoui, revient dans cet entretien sur l’esprit du groupe de son équipe, leader du groupe Ouest de la Ligue 2, avec deux points d’avance sur l’ASM Oran. Il aborde également son dernier match de la phase aller qui aura lieu cet après-midi face CR Témouchent, où une victoire lui permettra de décrocher le titre honorifique de champion d’hiver.

El Moudjahid : Oued Sly est la surprise cette saison de la phase aller du groupe Ouest, n’est-ce pas ?
Touhami Sahraoui : Le MCB Oued Sly est une petite équipe qui se cherche dans un championnat de lumière. Nous avons une direction qui est au petit soin pour l’équipe, avec un effectif intéressant que j’ai trouvé à mon arrivée, grace à un bon recrutement. Ce qui fait notre succès c’est le travail, le sérieux et la rigueur. La force de l’équipe réside également dans son excellent état esprit qui anime le groupe.

Êtes-vous surpris de finir la phase aller à la première place ?
Je ne dirai pas que c’est une surprise. J’ai réalisé des accessions avec l’ASAM et l’USM Annaba et j’essaye de mettre ma petite expérience au service de l’équipe. Il faut dire aussi que le changement du système de championnat ne nous permet pas de faire un objectif à long ou moyen terme, nous gérons match par match. Nous avons inculqué aux joueurs la culture du gagneur, ils abordent chaque match avec l’objectif de toujours aller de l’avant.

L’accession est-elle un objectif du club ?
Non, du moment que la phase aller n’est pas encore achevée et que je n’ai pas encore récolté les points qui assurent le maintien à 100% ; je ne peux rien dire. Une fois cet objectif atteint, nous penserons à autre chose. Ce qui est sûr, c’est que nous abordons chaque rencontre avec beaucoup de rigueur.

Quel est le facteur que vous appréhendez le plus lors de la phase retour ?
Tout d’abord, nous sommes restés presque une année sans compétition à cause de la pandémie de la Covid-19. Un mois et demi de préparation n’était pas suffisant pour nous. Cela dit, avec notre expérience et le turn-over des 27 joueurs de l’équipe, nous n’avons aucune blessure, même si nous jouons trois matchs par semaine et je pense que nous sommes sur la bonne voie. Par ailleurs, nous avons entendu qu’il n’y aura pas de trêve et je suis d’accord avec cette idée. Je souhaite que nous poursuivions ce rythme de compétition, car s’il y a une coupure, nous serions obligsé de faire une autre préparation qui serait difficile à réaliser suite à l’année précédente de non-activité. Je crains le mois de Ramadan avec notamment les effets de la chaleur et le jeun.

Vous jouez cet après-midi contre le CR Témouchent. Êtes-vous bien préparés?
Il s’agit du dernier match de la phase aller. Notre objectif est de terminer sur le podium et avoir le titre de champion d’hiver. Nous sommes à deux points d’écart sur notre poursuivant, l’ASM Oran. On va accueillir un adversaire qui a l’accession comme objectif principal, qui a fait trois mois de préparation et qui occupe la troisième place. Le CR Témouchent a fait un bon recrutement et je pense que le match sera difficile, nous devons faire le nécessaire afin de confirmer et démontrer que nous méritons cette première place.

K. B.

Sur le même thème

Multimedia