FAF, Ligue 1 : Le BF maintient un championnat à 38 journées

Il n’y aura finalement pas de changement dans le système de compétition de la Ligue 1. Le bureau fédéral de la FAF, qui a traité la question jeudi, a considéré que les clubs qui ont milité pour l’adoption d’une nouvelle formule ne représentent pas la majorité. Dossier clos !
Comme attendu, la question de l’adoption d’un nouveau système de compétition a été abordée jeudi par le bureau fédéral de la FAF, qui s’est réuni à Dely-Brahim en session ordinaire. Finalement, le débat, en dépit d’une plaidoirie tenace de Abdelkrim Medouar, président de la LFP, n’a même pas abordé la nature de la formule à adopter, mais plutôt la nécessité d’aller vers un changement, du moment qu’il n’y a pas consensus parmi les clubs sur la question. En effet, sur les 20 clubs formant la Ligue 1, seuls quatre clubs ont officiellement saisi la FAF par écrit pour demander l’abandon du système à trente-huit journées et l’adoption d’un championnat à deux groupes (Centre-Est et Centre-Ouest). Les clubs en question sont le CRB, l’USMA, la JSS et le CABBA, ce qui ne représente pas, aux yeux des membres du bureau fédéral, une base consensuelle qui encouragerait à aller vers un autre système. «La FAF était prête à écouter les clubs et étudier l’affaire de manière à trouver une solution qui arrange tout le monde sans pour autant remettre en cause tout le système pyramidal. Mais au final, seul quatre clubs ont écrit à la FAF. Ce qui ne représente une minorité infime », nous a confié une source autorisée. Pour les membres du bureau fédéral, la majorité des clubs serait donc pour un système de championnat à 38 journées et sa position a été respectée. De ce fait, le BF déclare le maintien du système adopté le 28 août dernier (Une ligue 1 à 20 clubs et un championnat à 38 journées) et confirme le coup d’envoi de la saison pour 28 novembre prochain, qui s’étalera sur deux jours, vendredi 28 et samedi 29 novembre en l’occurrence. Le maintien d’un championnat à trente-huit journées laisse envisager, si l’on compte les matches de la Coupe d’Algérie et les matches internationaux, qu’une saison XXL se profile à l’horizon des clubs algériens. Avec la pandémie du nouveau Coronavirus et la crise financière qui plombent la majorité d’entre eux, l’on se demande légitimement s’ils pourront remplir le contrat. A priori, rien n’est moins sûr…
Amar B.

Sur le même thème

Multimedia