Dalila Boudjemaâ, ministre de l’Environnement : Davantage d’efforts en matière de transition énergétique

Ph. : Y. Cheurfi
Ph. : Y. Cheurfi

Mme Dalila Boudjemaâ, a pris ses fonctions, mardi, à la tête du ministère de l'Environnement, en remplacement de Mme Nassira Benharrats, suite au remaniement ministériel partiel opéré, dimanche, par le Président de la République.
Dans une déclaration à la presse à l'issue de la cérémonie de passation de pouvoirs qui s'est déroulée au siège du ministère de l'Environnement à Alger, Mme Boudjemaa a affirmé qu'elle «ne ménagera aucun effort» au service du secteur, saluant les réalisations accomplies par l'ancienne ministre Nassira Benharrats et par les cadres du ministère de l'Environnement.
La nouvelle ministre a insisté sur la nécessité de consentir davantage d'efforts en matière de transition énergétique vers les énergies renouvelables, soulignant l'importance d'accompagner les start-up, notamment dans le domaine de l'économie circulaire.
De son côté, Mme Benharrats a salué les efforts consentis par les employés et les cadres du secteur à travers les différents projets réalisés l'année dernière, les appelant à redoubler d'effort pour atteindre l'objectif escompté, à savoir un environnement propre sur tout le territoire national.
De son côté, le ministre délégué chargé de l’Environnement saharien, Hamza Al Sidi Cheikh, a salué au cours de cette cérémonie la confiance placée par le Président de la République dans la jeunesse, en leur attribuant des portefeuilles ministériels.
Il est à noter que Mme Boudjemaa avait occupé en 2012, le poste de secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et de la Ville chargée de l'environnement, puis de ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement en 2013. En 2020, elle a également été conseillère auprès du Président de la République, chargée de l'écologie.

Multimedia