AGO de la FAF hier au Sheraton : Les bilans moral et financier adoptés à une large majorité

La Fédération algérienne de football (FAF) a tenu, hier, à l’hôtel Sheraton son assemblée générale ordinaire de fin de mandat. 119 membres ont pris part à cette AGO très attendue qui marque la fin du quadriennat de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF. L’on citera pêle-mêle parmi les présents, les anciens présidents, Mohamed Raouraoua, Abdelhamid Hadadj, Mouldi Aissaoui et Mohamed Laïb, ou encore Mohamed Maouche, vestige de la glorieuse équipe du FLN. Comme il est d’usage, il a été procédé lors des travaux à l’adoption des bilans moral et financier de l’ancien bureau. 104 sur les 119 présents étaient en droit de faire valoir leurs voix. Dans l’ordre, c’est le bilan moral qui a été exposé et adopté à l’écrasante majorité. En effet, 115 membres ont voté oui, contre deux non, alors que deux autres (El Morro et Baâmmar) se sont abstenus. Il a été procédé ensuite à l’adoption du bilan financier qui avait suscité quelques réserves chez certains membres de l’AG dont la plupart sont des présidents de club de la Ligue 1. Pourtant, comme lors de l’adoption du bilan moral, l’adoption du bilan financier est passée comme une lettre à la poste. En effet, 92 membres ont voté oui, contre 10 non. Alors que El Morro et Baâmmar se sont encore une fois abstenus de voter. Enfin, l’assemblée a procédé à l’installation de la commission électorale qui sera chargée de la préparation de l’assemblée générale élective, prévue le 15 avril prochain, les Commissions de candidatures, de recours et de passation de consignes. Il faut dire que la nomination d’Abdelmadjid Yahi comme président de cette dernière a suscité une certaine opposition chez certains membres de l’AG, notamment chez l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua qui a qualifié cette désignation de « mascarade ». En somme, l’AGO d’hier marque la fin de mandat de Kheireddine Zetchi qui a décidé de ne pas se représenter. L’on se souviendra que sous son règne, l’EN avait accroché sa deuxième étoile africaine sur son maillot… Amar B.La Fédération algérienne de football (FAF) a tenu, hier, à l’hôtel Sheraton son assemblée générale ordinaire de fin de mandat. 119 membres ont pris part à cette AGO très attendue qui marque la fin du quadriennat de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF. L’on citera pêle-mêle parmi les présents, les anciens présidents, Mohamed Raouraoua, Abdelhamid Hadadj, Mouldi Aissaoui et Mohamed Laïb, ou encore Mohamed Maouche, vestige de la glorieuse équipe du FLN.

Comme il est d’usage, il a été procédé lors des travaux à l’adoption des bilans moral et financier de l’ancien bureau. 104 sur les 119 présents étaient en droit de faire valoir leurs voix. Dans l’ordre, c’est le bilan moral qui a été exposé et adopté à l’écrasante majorité. En effet, 115 membres ont voté oui, contre deux non, alors que deux autres (El Morro et Baâmmar) se sont abstenus. Il a été procédé ensuite à l’adoption du bilan financier qui avait suscité quelques réserves chez certains membres de l’AG dont la plupart sont des présidents de club de la Ligue 1. Pourtant, comme lors de l’adoption du bilan moral, l’adoption du bilan financier est passée comme une lettre à la poste. En effet, 92 membres ont voté oui, contre 10 non. Alors que El Morro et Baâmmar se sont encore une fois abstenus de voter.

Enfin, l’assemblée a procédé à l’installation de la commission électorale qui sera chargée de la préparation de l’assemblée générale élective, prévue le 15 avril prochain, les Commissions de candidatures, de recours et de passation de consignes. Il faut dire que la nomination d’Abdelmadjid Yahi comme président de cette dernière a suscité une certaine opposition chez certains membres de l’AG, notamment chez l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua qui a qualifié cette désignation de « mascarade ».

En somme, l’AGO d’hier marque la fin de mandat de Kheireddine Zetchi qui a décidé de ne pas se représenter. L’on se souviendra que sous son règne, l’EN avait accroché sa deuxième étoile africaine sur son maillot…

Amar B.La Fédération algérienne de football (FAF) a tenu, hier, à l’hôtel Sheraton son assemblée générale ordinaire de fin de mandat. 119 membres ont pris part à cette AGO très attendue qui marque la fin du quadriennat de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF. L’on citera pêle-mêle parmi les présents, les anciens présidents, Mohamed Raouraoua, Abdelhamid Hadadj, Mouldi Aissaoui et Mohamed Laïb, ou encore Mohamed Maouche, vestige de la glorieuse équipe du FLN. Comme il est d’usage, il a été procédé lors des travaux à l’adoption des bilans moral et financier de l’ancien bureau. 104 sur les 119 présents étaient en droit de faire valoir leurs voix. Dans l’ordre, c’est le bilan moral qui a été exposé et adopté à l’écrasante majorité. En effet, 115 membres ont voté oui, contre deux non, alors que deux autres (El Morro et Baâmmar) se sont abstenus. Il a été procédé ensuite à l’adoption du bilan financier qui avait suscité quelques réserves chez certains membres de l’AG dont la plupart sont des présidents de club de la Ligue 1. Pourtant, comme lors de l’adoption du bilan moral, l’adoption du bilan financier est passée comme une lettre à la poste. En effet, 92 membres ont voté oui, contre 10 non. Alors que El Morro et Baâmmar se sont encore une fois abstenus de voter. Enfin, l’assemblée a procédé à l’installation de la commission électorale qui sera chargée de la préparation de l’assemblée générale élective, prévue le 15 avril prochain, les Commissions de candidatures, de recours et de passation de consignes. Il faut dire que la nomination d’Abdelmadjid Yahi comme président de cette dernière a suscité une certaine opposition chez certains membres de l’AG, notamment chez l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua qui a qualifié cette désignation de « mascarade ». En somme, l’AGO d’hier marque la fin de mandat de Kheireddine Zetchi qui a décidé de ne pas se représenter. L’on se souviendra que sous son règne, l’EN avait accroché sa deuxième étoile africaine sur son maillot…

Amar B.

C’est officiel, Zetchi ne sera pas candidat

Le président sortant de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, ne briguera pas un second mandat olympique (2021-2024), a annoncé hier le secrétaire-général de la Fédération à l'ouverture des travaux de l'assemblée générale ordinaire. Cela comme annoncé il y a quelques jours de cela sur El Moudjahid. Kheïreddine Zetchi n'est pas candidat pour le poste de président de la FAF dont le scrutin aura lieu le jeudi 15 avril à l'occasion de la tenue de l'assemblée générale élective, a déclaré Mohamed Saad dans une brève allocution d'ouverture de l'AG ordinaire d’hier, affirmant cela de manière officielle. L'Assemblée générale ordinaire est consacrée à la présentation des bilans moral et financier du précédent mandat ainsi que le cycle olympique 2017-2021.

Sur le même thème

Multimedia