AG élective de la FAF : La candidature de Charaf-Eddine Amara validée

La candidature de Charaf-Eddine Amara à la présidence de la FAF a été validée samedi par la commission électorale, qui a pour mission d'étudier les dossiers et voir s’ils répondent aux critères exigés par la réglementation en vigueur.

Les dossiers de cinq candidats parmi les dix-huit membres qui postulent pour faire partie du nouveau bureau fédéral (BF) ont été par ailleurs rejetés par la commission en question, car jugées incomplets. Il s'agit de Larbi Oumamar (représentant de l'ASM Oran), Bachir Mansouri (président de la Ligue de football de la wilaya d'Illizi), Baghdad Mebarki (président de la Ligue de football de la wilaya de Naâma), Mohamed Douas (président de la Ligue de football de la wilaya d'Annaba) et Ahmed Kharchi (président de la Ligue de football de la wilaya de Laghouat).
Toutefois, il faut savoir que ces rejets ne sont pas définitifs et que les postulants ont le droit et la possibilité d’apporter les pièces qui manquent à leurs dossiers, pour ensuite faire appel au niveau de la commission de recours afin que leur candidature soit cette fois validée. «Ils ont jusqu'au lundi 12 avril, à minuit, pour compléter leurs dossiers», a fait savoir le SG de la FAF, Mohamed Saâd, en tenant à préciser que les recours seront étudiés le mardi 13 avril, avant d’annoncer la liste définitive des candidats éligibles.
Pour rappel, l'Assemblée générale élective de la FAF est prévue ce jeudi 15 avril. Il est à noter aussi que la Commission de candidatures a reçu un autre dossier d'un candidat à la présidence de la FAF. Il s'agit de celui de Mansour Beldjoudi, qui a postulé dans les délais réglementaires. Seulement, son dossier n’a pas été validé contrairement à celui de Charaf-Eddine Amara, du fait qu’il n’est pas membre de l’AG et qu’il n’a pas remis une liste comportant les noms des membres du BF.
Pour rappel, Beldjoudi est un ancien footballeur qui a exercé durant de longues années en Argentine en tant qu’entraîneur-formateur.
Enfin, il est à signaler que Abdelmadjid Yahi, président de la commission de candidatures a contesté la validation du dossier de Charaf-Eddine Amara, car il ne répond pas à l’ensemble des critères énumérés par la FAF dans ses règlements généraux, tel celui qui indique que pour postuler au poste de président de la FAF, il faut avoir occupé un poste de responsabilité dans une association ou instance sportive durant au moins cinq ans. Charaf-Eddine Amara ne remplit pas ce critère.
Il a affirmé aux médias ne pas cautionner cet état de fait décidé par un vote des membres de la commission qu’il préside à la majorité et contre lequel, il ne pouvait rien.
Mohamed-Amine Azzouz

////////////////////////////////////

Les dossiers retenus  par la Commission de candidatures

Pour le poste de président :
-Charaf-Eddine Amara (président du CR Belouizdad)

Pour les postes de membres du bureau fédéral :
- Mohamed Maouche (représentant de la glorieuse équipe du FLN et membre de l’AG de la FAF).
- Mouldi Aïssaoui (membre de l’AG, ex-président de la FAF et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports).
- Rachid Gasmi (ex-membre du Bureau fédéral sortant et représentant de la JS Saoura).
- Amar Bahloul (président de la Ligue régionale de football d’Annaba).
- Yacine Benhamza (président de la Ligue régionale de football de Saïda).
- Mohamed Ghouti (président de la Ligue de football de la wilaya d'Oum El-Bouaghi).
- Mme Laghouati Naciba (représentante de la Ligue nationale de football féminin).
- Hakim Meddane (représentant de la JSM Béjaïa).
- Rachid Oukali (président de la Ligue de football de la wilaya d’Alger).
- Djillali Touil (président de la Ligue de football de la wilaya de Chlef).

Pour les postes de membres suppléants du Bureau fédéral :
- Slimane Yamani (président de la Ligue de football de la wilaya de Béchar).
- Mme Fadila Chachoua (présidente de la Ligue de football de la wilaya de Boumerdès).

Sur le même thème

Multimedia