Journée mondiale sans papier : Un défi difficile à relever

Les temps ont bel et bien changé pour l'homme qui s'est mis à l'heure du progrès. Ses comportements et ses habitudes, ses outils et ses moyens utilisés tiennent compte, avant et après tout, du contexte technologique, social et culturel. Nos mœurs ne sont plus les mêmes. Notre vie s'est métamorphosée dans ses moindres détails. On range l'artillerie utilisée habituellement. Plus de serviettes et de torchons dans nos cuisines, moins de stylos et de papiers dans les bureaux et les administrations. Les mouchoirs en tissu, au souffle d'antan, font désormais partie d'un passé à classer définitivement pour être jeter aux oubliettes. Autres temps, autres mœurs ! Le papier est «dans tous ses états» de nos jours. Il est irremplaçable. S'en passer s'apparente à un leurre. Son «Altesse» la technologie n'arrive pas à suppléer à l'industrie de la cellulose. En fait, le papier est une pièce maîtresse, pas seulement dans les foyers, les entreprises, les rues, bref, partout. C'est une matière qui s'est imposée par la force des choses pour devenir l'alliée incontournable de tout le monde.
On consomme encore des quantités non moins importantes de la cellulose, quand bien même le XXIe siècle serait dédié à la technologie censée réduire l'utilisation du papier à sa plus simple expression, notamment dans les entreprises ou tout simplement les transactions de tous les jours. Une journée sans papier est difficile à imaginer avec ces documents administratifs qui «résistent» au progrès, ou encore ces gobelets, ces sacs en papier qui envahissent nos rues pour faire partie du décor des villes algériennes. Selon les experts, la consommation de papier en Algérie augmente de 2% par an.
Des études réalisées font ressortir que chaque Algérien consomme en moyenne entre 15 et 20 kg de papier par an. Il faut signaler dans le même contexte que la facture des importations algériennes des bobines de papier s’est chiffrée en 2018 à plus de 400 millions d’euros, pour 1,2 million de tonnes importées.
Aujourd'hui, le papier a encore de beaux jours devant lui. Ses utilisations ne sont point ébranlées par toutes ces inventions, taillées, et sur mesure, pour aller vers une société sans papier.
Samia D.

Sur le même thème

Multimedia