Commentaire : Protégeons tous notre environnement

 L'environnement est, avant tout, un comportement, une culture et une conviction, défendue bec et ongles. C'est aussi une adhésion absolue à la  noble cause de contribuer à la lutte contre la pollution sous toutes ses formes, depuis le palier de sa porte, la valorisation de l'espace  de son quartier, la préservation des espèces végétales et animales  jusqu'à l'économie de l'eau, de plus en plus menacée par la surexploitation de la ressource ainsi que les conséquences climatiques lesquelles impactent de manière irréversible l'or bleu. L'environnement ne cesse de recevoir coup sur coup ces dernières années. La dégradation de ce dernier ne  connaît pas de limites. 
De nombreuses espèces végétales et animales ont disparu. D'autres risquent de subir le même sort, les années à venir, si  l'homme ne change pas son comportement, voire sa mentalité, vis-à-vis de la question environnementale, sous-estimée ou plutôt, considérée comme un pur luxe sur lequel il ne faut pas s'attarder, comparé aux autres priorités de la vie. En effet, pour beaucoup de personnes, s'intéresser à cette thématique est l'affaire des écologistes, des spécialistes et des associations et bien entendu, des décideurs.
Le citoyen ne fait que subir et pourtant, l'homme  a toujours été acteur de la protection de l'environnement, de la planète Terre, avec  son civisme et  son adhésion au projet de  construire au lieu de détruire, nettoyer au lieu de salir, valoriser et réhabiliter au lieu de dégrader.
Comprendre aujourd'hui que l'environnement est un souci commun, ou plutôt censé l'être, demeure le seul et unique moyen pour arrêter le massacre perpétré contre toutes les ressources naturelles, livrées à la déperdition et au déclin, avec le consentement de l'homme.
L'implication de ce dernier dans la sauvegarde de l'environnement est plus que nécessaire pour la simple raison que ce dernier est le prolongement  de son quartier. En d'autres termes, son cadre de vie.
S'initier à ce type d'action est un moyen pour minimiser les dégâts et les dommages, causés, tous les jours,  aux forêts, réserves d'eau et autres, affectées sérieusement par la négligence et le manque de culture du vert. L'école est appelée, de nos jours, au même titre que les parents et le mouvement associatif, à réconcilier le simple citoyen avec la sauvegarde et la préservation de l'environnement qui reste l'affaire de tous, sans exception, et surtout un geste quotidien, aussi minime soit-il.
Il faut dire que beaucoup a été fait, en Algérie, en termes de  lois de protection de l'environnement à l'instar de l'instauration de la taxe du pollueur payeur, ou encore le tri sélectif et la création de centres d'enfouissement technique à travers le territoire national,  sans oublier les classes vertes  et l'intégration de l'environnement dans les programmes scolaires.
Néanmoins, tout cela n'arrive toujours pas à cultiver chez l'Algérien la notion de s'occuper de la nature, l'écologie ou encore de leurs composants, alors que dans les autres pays, on va jusqu'à intégrer ces derniers parmi les besoins quotidiens.
Il est clair que l'environnement, la santé et le bien-être sont indispensables, d'où l'intérêt de revoir nos comportements, et avant, nos convictions. Il y va de  notre devenir. Sauver la planète, c'est l'affaire de tout le monde.
                      Samia D.

Multimedia