Maladie d’Alzheimer : Un nouveau médicament autorisé aux Etats-Unis, une première depuis 2003

Le laboratoire Biogen a vu sa demande d’autorisation pour un nouveau médicament contre Alzheimer être autorisée par auprès de l’Agence américaine des médicaments (FDA), avant même des essais cliniques supplémentaires. Ces 20 dernières années, plus de 400 études d’ampleur internationale sur la maladie d’Alzheimer ont été arrêtées, au point que les laboratoires s’étaient progressivement désintéressés de ce domaine de recherche.
Ce lundi, un nouvel espoir reprend pour les malades, au nombre de 1,2 million rien qu’en France. Le régulateur américain vient en effet d’autoriser, pour la première fois, un nouveau médicament contre la maladie d’Alzheimer. Une date historique, selon plusieurs spécialistes.
«Cette autorisation est significative par de nombreux aspects», a déclaré l’Agence américaine des médicaments (FDA) dans un communiqué. Nommé Aduhelm et produit par l’entreprise pharmaceutique Biogen, il s’agit du « premier traitement approuvé contre la maladie d’Alzheimer depuis 2003», a souligné la FDA.
Surtout, c’est le premier traitement dirigé contre la cause de la maladie, «la présence de plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau», a-t-elle ajouté. En novembre, un comité d’experts s’était pourtant prononcé contre une autorisation, jugeant que le traitement n’avait pas suffisamment fait preuve de son efficacité.
C’est pourquoi la FDA a déclaré utiliser une procédure accélérée qui ne confère au produit qu’une autorisation conditionnelle. Une possibilité qui n’avait pas été étudiée par le comité.

Des essais cliniques encore à effectuer

«La FDA demande à Biogen de conduire des essais cliniques post-autorisation pour vérifier les bénéfiques cliniques du médicament, a ainsi précisé le régulateur américain. Si le médicament ne fonctionne pas comme prévu, nous pourrons prendre des mesures pour le retirer du marché.»
«Nous avons l’espoir d’offrir aux patients souffrant d’Alzheimer le premier traitement qui réduira le déclin de leurs fonctions cognitives et de leur autonomie», déclarait dans un communiqué Michel Vounatsos, directeur général de Biogen.
Les résultats étaient très prometteurs : selon Biogen, l’Aduhelm permet de diminuer les plaques amyloïdes de façon significative, de rogner de 23% le déclin cognitif par rapport à un placebo, et de ralentir jusqu’à 40% la perte d’autonomie.

Sur le même thème

Multimedia