Palais des sports Hamou-Boutlélis : Une rénovation réussie

Sous sa magnifique voûte lumineuse, le palais des Sports de M'dina J'dida présente  aux visiteurs son nouveau visage : terrain bleu turquoise joliment souligné d'un bleu outremer,  gradins rouges et jaune-orange autour, parking extérieur et espaces verts... une réussite, à la grande satisfaction de Sid-Ahmed Tab, son directeur, prêt à accueillir les disciplines spécifiques des jeux Méditerranéens d’Oran-2022. Petite visite.

Dès l'abord du site, le Palais des sports impressionne par sa façade majestueuse dont la ressemblance avec la calandre d'une Bugatti ou celle de l’ancienne Rolls Royce est frappante. Le directeur de la salle omnisports nous reçoit, souriant, les yeux illuminés de joie. Nous comprendrons plus tard, au cours de la visite, le pourquoi de ce contentement affiché par Sid-Ahmed Tab.
Le Palais des sports, réalisé en 1960 du temps d’Henri Fouquès-Duparc, maire à l'époque, avait besoin d'un lifting global. Et c'est ainsi qu'en 2019, plus de 200 millions de dinars furent investis. C'est la plus grande opération de rénovation sportive entreprise à Oran et la première réceptionnée. Résultat : l'excellence de l'enceinte sportive et dans les normes internationales.

Tapis «volants», dalage industriel et parquet «miroir»

Le Palais des sports destiné aux sports collectifs relevant de l'Opow (Office du parc omnisports de la wilaya d'Oran), hors football évidemment, s'est équipé de tapis dépliants, autrement dit, explique S. A. Tab «de revêtements avec lignages spécifiques pour chaque discipline : basket-ball, handball, volley-ball, badminton, pour respecter les normes actuelles des Jeux olympiques. Une nouveauté dans les salles de sports». Le Palais accueillera également des sports individuels : boxe, arts martiaux, gymnastique...
Le sous-sol est réservé à la musculation et à l’entraînement de boxe. Les tribunes offriront au public 5.000 sièges neufs, dont 800 pour les officiels et les invités d'honneur. Les tribunes basses entourent l'aire de jeu, sont amovibles – rétractables pour être plus imagé –, selon les besoins de telle ou telle discipline. Les invités de marques seront accueillis dans deux salons d'honneur, au sol fait de dallage industriel ciré comme des «miroirs». Les vestiaires et sanitaires ont bénéficié du même procédé de parquet.

L’éclairage, la climatisation, les soins

Le plus compliqué à réaliser, la palme revient à l'étanchéité. «Une première rénovation du Palais remonte à 2002, indique le directeur de l'enceinte. Sa conception sous forme de voute avait posé quelques problèmes aujourd'hui résolus», Suivi de la rénovation complète du réseau d'éclairage "particulier à une salle de sport et du système de climatisation aux normes -- une température stable à 25° --, nous contraint à achever un travail exigent", ajoute M. Tab.
Par ailleurs, le Palais dispose d'une unité de soins de 40 chambres qui sert aussi de centre d'analyse antidopage. Question administration, au moment où nous rédigeons, les équipements bureautiques neufs pour l'heure sont en attente de réception. Enfin, un réseau de 37 caméras de surveillance est en cours d'installation. Et visiblement, cela ne saurait tarder.

F. B. M.

Multimedia