Oran : Bientôt deux nouvelles délégations urbaines

Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle organisation administrative de la ville d’Oran, deux délégations communales seront opérationnelles bientôt dont une dès cette semaine. Il s’agit de la délégation urbaine d’El Nasr (ex- Derb) et celle d’Hammou Boutlélis qui relevait auparavant de la circonscription administrative d’Es Seddikia. Le projet de création de six nouvelles délégations urbaines dans la commune d’Oran portant leur nombre de 12 à 18, devrait être mis en œuvre progressivement. Il touche principalement les secteurs qui ont connu une extension importante. Cela concerne, entre autres, El Akid-Lotfi qui relevait du secteur urbain El Menzah, Es Seddikia qui a vu naître une nouvelle entité administrative appelée Hammou Boutlélis et Fellaoucen qui dépend actuellement du secteur urbain El Makari. Idem pour Ibn Sina qui verra la création de la délégation El Khaldia (ex-Delmonte). Le quartier Derb, qui relevait auparavant du secteur El Bachir, a été doté d’une délégation propre. Même chose pour Haï Eckhmul qui relève actuellement de la compétence territoriale administrative du secteur El Badr et qui va être transformé en délégation urbaine. Pour les autres délégations, des structures qui existent déjà et appartenant à l’APC seront reconverties en sièges pour les futures délégations. Actuellement, l’APC prépare le dispatching des moyens humains, matériels et techniques vers les futures structures. Selon les responsables de la commune d’Oran, le nouveau découpage administratif s’inscrit dans la démarche de rapprochement de l’administration du citoyen et le développement du service public afin de répondre aux préoccupations de la population. L’initiative est dictée par l’extension urbaine et démographique que connaît la ville d’Oran ces dernières années. Cela exige, ajoutent-ils, une nouvelle organisation et une gestion décentralisée. La commune d’Oran comptait 12 délégations, à savoir El-Badr, El-Minzah (ex-Canastel), Ibn Sina, Bouamama, El-Hamri, El- Makkari, El-Mokrani, El-Othmania, Sidi Lahouari, El-Amir, Sidi Bachir et Es-Seddikia. L’avant-dernier découpage date de 1994. En septembre 2019, le gouvernement a adopté un projet de décret exécutif en vue de doter les capitales de l’Ouest et de l’Est de structures administratives. L’objectif est de prendre en charge efficacement les missions de service public et de mieux répondre aux exigences du développement local dans le cadre du renforcement de la décentralisation et de la démocratie participative.
A. S.

Sur le même thème

Multimedia