Béchar : Des citoyens escroqués

Une affaire ancienne et similaire à bien d’autres, puisque les faits remontent déjà à sept années, lorsque des citoyens, dont la plupart sont de simples fonctionnaires et retraités, ont été escroqués par un faux concessionnaire qui utilisait frauduleusement le logo alors qu’il se pourvoyait lui-même en véhicules auprès d’un autre concessionnaire de Mascara. Ils espèrent voir très bientôt les verdicts du tribunal et de la cour exécutés, voire même celui de la Cour suprême auprès de laquelle ce faux concessionnaire aurait déposé un recours, après avoir été arrêté suite à un mandat de recherche lancé contre sa personne.
Ayant donné d’importantes sommes d’argent à cet escroc, dans l’espoir d’acquérir un véhicule, les victimes attendent encore aujourd’hui que justice leur soit rendue et que les verdicts en leur faveur soient exécutés.
Pourtant, sept années se seront bientôt écoulées et nombre d’entre eux, dont certains ont malheureusement quitté ce monde, pensent ne plus revoir la couleur de leur argent, mais s’en remettent quand même à la justice ; une situation assez pénible qui risque encore de prendre du temps en dépit de la condamnation à dix années de prison ferme et la restitution des sommes extorquées, avec dommages et intérêts. Le faux concessionnaire, âgé d’une quarantaine d’années, a également à son actif bien d’autres affaires similaires dont les malheureuses victimes sont issues de Béchar, Adrar, Naâma et El Bayadh.
Ramdane Bezza

Sur le même thème

Multimedia