Transparence du scrutin : Des garanties suffisantes

Les garanties réitérées par le Président, Abdelmadjid Tebboune quant à la régularité et l’intégrité des prochaines élections législative sont «aussi un message pour la classe politique et les acteurs de la société civile d’assumer pleinement leurs responsabilités face à cette échéance déterminante en matière de promotion de nouvelles normes électorales en rupture radicale avec les pratiques du passé», déclare le politologue Mohammed Hassen Daouadji. «Le Président Tebboune a certifié dans ses propos que l’Etat est garant de la crédibilité des législatives, assurant que celles-ci se tiendront dans des conditions de transparence exemptes de tout reproche. Il attend néanmoins des partis et des candidats de la société civile de saisir l’opportunité de ces élections pour faire valoir les objectifs liés à la moralisation de la vie politique, soit de s’écarter, voire de bannir toute mauvaise pratique, à commencer par la lutte contre l’influence de l’argent sale, l’achat des voix et toute forme de corruption électorale».
L’universitaire et conseiller à la communication, Abderrahmane Bouteldja, abonde également dans le même sens. «A travers ses propos, le Président de la République sollicite tous les concernés par les législatives, partis ou candidats indépendants, à s’impliquer activement dans la dynamique de changement à laquelle aspire le peuple. Les dispositions du nouveau code électoral sont susceptibles de contribuer à mettre fin au système des quotas et à promouvoir les jeunes et les compétences universitaires pour la tenue d’élections reflétant la volonté populaire, indique de son côté, le politologue Redouane Bouhidel qui relève en outre que M. Tebboune a apporté un démenti aux rumeurs selon lesquelles il soutiendrait tel ou tel candidat ou parti. De telles prises de position franches et sincères de sa part à l’égalité des chances et notamment sa neutralité absolue, rappelée de manière sans équivoque, confortent la conviction selon laquelle le scrutin se tiendra dans des conditions saines, consolidant le sentiment de confiance auprès des électeurs et contribuant à réconcilier le citoyen avec l’acte de vote».
Aussi bien à travers ses instructions en Conseil des ministres que lors de l’entrevue qu’il a accordée aux représentants des médias, le Chef de l’État a montré son attachement au principe d’une élection consacrant le choix du peuple dans la désignation de ses futurs représentants à l’APN. M. Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé l’engagement de l’État à garantir l’intégrité et la transparence absolues lors des prochaines législatives.
 «L’ère des quotas est définitivement révolue» a-t-il affirmé lors de sa rencontre avec les médias, non sans manifester son optimisme à l’évocation du taux de participation souhaité aux prochaines élections, qualifiant le nombre de formulaires de candidature retirés de «supérieur aux attentes». «Nous œuvrons à bâtir une Algérie nouvelle dont le socle est le choix du peuple».
Karim Aoudia 

Sur le même thème

Multimedia