Séisme à BéjaÏa : Plus de 300 bâtisses affectées

Plus de 300 bâtisses, réunissant constructions individuelles et collectives et structures publiques, ont été affectées, à des degrés de gravité divers, par le séisme qui a frappé Bejaïa dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, selon un bilan non exhaustif de l'organisme de contrôle technique de construction. La précarité concerne tous les quartiers allant de la place Medjahed, jusqu’à Sidi-Ouali, en passant par Bab-Elouz, Bab-El Fouka, Houma Karamane et Amimoun, qui restent entièrement exposés.
Selon la wilaya, pas moins de cinq mosquées et une vingtaine d’établissements scolaires ont été affectés et ont cessé leur activité séance tenante. De ce lot, se dégage nettement le lycée El-Hammadia, qui accueille quelque 1.800 élèves, siège d’une forte dégradation, et qui va devoir reporter sa reprise après les vacances de printemps, prévue aujourd’hui.
La direction du parc national du Gouraya (Béjaïa) a appelé dans un communiqué vendredi sur sa page Facebook les citoyens à éviter de se rendre dans les sites situés aux alentours du Cap Carbon, pour risques d’éboulement rocheux suite au dernier séisme (5,9 sur l'échelle de Richter) qui a touché la wilaya.
L’alerte concerne, notamment, la partie est du parc à savoir le Pic des singes, Cap Carbon, la Corniche et les Aiguades, a-t-on précisé, en rappelant que la zone, où quelques éboulements rocheux se sont produits suite au tremblement de terre dont l’épicentre a été localisé à 28 km au nord-est du Cap Carbon, a été déstabilisée.

Sur le même thème

Multimedia