Secteur de la Santé : Formation des professionnels de la communication

Une première session de formation a été lancée, hier à Alger, au profit des professionnels de la communication relevant du secteur de la Santé au niveau central et local, dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie». S’inscrivant dans le cadre de l’application du projet «Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie», cette formation de deux jours, qui sera mise en œuvre par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, en partenariat avec le PNUD, vise à «renforcer les capacités des personnels du secteur de la Santé de niveau central et de wilaya dans le domaine de la communication en contexte de crise». Encadrée par le professeur Ameziane Ferhani, formateur-enseignant en communication, ancien responsable de la communication au sein de nombreuses institutions et journaliste-chroniqueur, cette 1re session (31 mars-1er avril) sera dispensée dans un premier temps au profit des cadres et professionnels relevant du secteur et des directions de la santé de 24 wilayas. Financé par l’Union européenne à hauteur de 43 millions d’euros, ledit projet englobe plusieurs axes, dont le don d’équipements et de matériel médical d’analyses pour le dépistage du nouveau coronavirus en faveur de l’Institut Pasteur, la formation sur leur utilisation et la sensibilisation et la prise de conscience de la société civile, et la formation au profit des cadres centraux et de wilaya sur la communication de crise, soit l’objectif même desdites sessions de formation, entre autres sessions destinées aux cadres locaux du secteur. L’objectif de la présente formation qui profitera à 130 cadres centraux et locaux est d’élaborer une stratégie et de l’accompagner en moyens nécessaires pour renforcer les connaissances sur les modalités de gestion de la communication de crise au profit des professionnels activant au sein de l’administration et des centres hospitalo-universitaires. L’enseignant-encadreur veillera, en premier lieu, à expliquer la situation pandémique induite par la crise de la Covid-19, pour en définir les principaux aspects liés à sa gestion de l’intérieur au niveau de l’administration et des institutions, et de l’extérieur au niveau national. Le deuxième objectif de cet encadrement est de préparer son organisation à gérer une crise sanitaire, notamment avec la pression médiatique et celle des réseaux sociaux, en sus d’identifier les risques à éviter et les attitudes à favoriser. Ces deux premières sessions, organisées en présentiel, seront suivies d’autres formations en visioconférence destinées essentiellement aux CHU et autres établissements qui seront définis par le ministère de la Santé.

Sur le même thème

Multimedia