Mostaganem : Disparition d’un bateau de pêche et de plaisance

Ph. : Archives
Ph. : Archives

Un bateau de pêche et de plaisance à son bord deux personnes est porté disparu au large du littoral de Mostaganem, a-t-on appris hier du directeur de wilaya de la pêche et des ressources halieutiques.
Toufik Rahmani a indiqué, dans une déclaration à l’APS, que le bateau, sorti en pêche régulière vendredi à 23 heures depuis la plage Petit port de la commune de Sidi Lakhdar (50 km à l'est de Mostaganem), a été surpris par des conditions défavorables à la navigation maritime.
Selon le même responsable, un plan opérationnel de recherche et de sauvetage a été activé hier pour ratisser la côte-est de la wilaya de Mostaganem, mobilisant tous les moyens humains et matériels pour retrouver les deux personnes qui se trouvaient à bord de ce bateau.
Dans ce cadre, le groupement territorial des garde-côtes a mobilisé quatre navires pour renforcer les moyens de la direction de wilaya de la protection civile utilisant des embarcations semi-rigides, a-t-on fait savoir.
En outre, plusieurs pêcheurs se sont portés volontaires pour participer aux opérations de recherche menées dans des conditions difficiles inadéquates pour la navigation, a-t-on ajouté.

24 candidats à l’émigration clandestine secourus

Par ailleurs, vingt-quatre candidats à l’émigration clandestine ont été secourus, dans les 24 dernières heures, au large des côtes de la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris hier auprès du groupement territorial des garde-
Les unités flottantes relevant des garde-côtes ont découvert, dans la soirée du vendredi, 24 personnes dont deux ressortissants étrangers en danger, à 19 miles marins (35 kilomètres) au nord de la commune de Sidi Lakhdar sise sur le littoral Est de la wilaya de Mostaganem, a-t-on indiqué.
Ces unités ont apporté secours à ces harragas, en péril de noyade suite à l’infiltration d'eaux dans l’embarcation à bord de laquelle se trouvaient, entre autres deux mineurs et deux femmes, a-t-on fait savoir.
Les personnes secourues ont été reconduites au port commercial de Mostaganem pour effectuer les formalités d’usage en pareilles circonstances suivant le protocole sanitaire de prévention contre la pandémie du Coronavirus, avant de les remettre aux services de sécurité compétents pour les présenter devant la justice, pour le chef d’inculpation de tentative de quitter clandestinement le territoire national, a-t-on relevé de même source.

Sur le même thème

Multimedia