Lutte contre la covid : Benbouzid salue les efforts du corps médical

Ph. Louiza M.
Ph. Louiza M.

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid a salué, mardi à Alger, les efforts consentis par les professionnels du secteur au service des citoyens durant la pandémie du coronavirus.
Pas moins de 13.379 travailleurs de la santé en Algérie ont été infectés par le coronavirus depuis le début de la pandémie, et malheureusement 186 ont péri. Les chiffres communiqués par le ministre renseignent à quel point le personnel soignant est engagé depuis plus d’une année dans cette lutte implacable contre le virus invisible. Aussi, et s’il est bien connu que, d’une manière générale le risque d’infection est nettement plus élevé en milieu hospitalier, il n’en demeure pas moins que ces femmes et ces hommes ayant fait le serment d’Hippocrate n’ont pas hésité une seconde à répondre présents dans la lutte contre la maladie au risque d’y perdre leur vie. Aujourd’hui, et après tant de combats menés au quotidien contre cette terrible maladie ayant lourdement impacté le monde entier, nos blouses blanches effectuent encore leur travail avec la même passion, ardeur et sérieux, avec un seul et même objectif pour tous : sauver le maximum de vies possibles. En signe de reconnaissance et de gratitude, un hommage appuyé a été organisé en leur honneur, lors d’une cérémonie initiée par la société algérienne des médecins généralistes et placée sous le haut patronage du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Lors d’une allocution présentée à cette occasion, M. Abderrahmane Benbouzid qui a donné les chiffres relatifs aux victimes de la pandémie, qui dépassent actuellement les 3.000 morts, a rendu un vibrant hommage au personnel soignant, où qu’ils se trouvent à travers le territoire national. Le ministre a également rappelé «les énormes sacrifices toujours consentis par le personnel soignant au cours de l’exercice de leurs fonctions», et ce, même s’il faut noter que des batailles ont été gagnées dans la lutte contre la Covid-19, notamment avec la découverte de nombreux vaccins. Le ministre qui s’exprimait devant de nombreuses familles de victimes de la Covid-19 a mis en relief, dans une ambiance chargée d’émotion, les qualités morales, ainsi que le sens de professionnalisme et de nationalisme dont ont toujours fait preuve ces médecins qui se «caractérisaient par un niveau très élevé de conscience professionnelle, de courage et de dévouement au travail», a-t-il affirmé.
Lors de cette journée commémorative, le ministre a aussi mis en avant les encouragements de l’Etat pour tous les travailleurs du secteur, soulignant notamment dans ce sillage la prime mensuelle exceptionnelle relative à la Covid dont bénéficient les blouses blanches. L’Etat s’est engagé et a œuvré par ailleurs à assurer au personnel soignant tous les moyens de protection en vue de le prémunir au mieux contre le virus ravageur.
C’est d’ailleurs dans ce cadre que les médecins figurent parmi les personnes prioritaires à bénéficier du vaccin. Sur un autre plan, le ministre a affiché sa disposition entière à répondre, dans le futur, à l’appel lancé par la Société algérienne des médecins généralistes. Cet appel, réitéré hier, se décline en fait en trois points essentiels et s’inscrit dans le souci de «ne pas oublier les sacrifices des praticiens de la santé, en particulier durant ce contexte sanitaire particulier, en immortalisant leurs mémoires». Il s’agit, en premier lieu, de la construction d’un mémorial au niveau du siège du ministère de la Santé ainsi qu’au niveau des grands hôpitaux, à l’image du CHU Mustapha-Pacha d’Alger et des grands hôpitaux situés respectivement à Oran et à Constantine.
Elle plaide en second lieu à la rebaptisation des polycliniques, des centres de santé et autres structures du nom des praticiens décédés qui exerçaient dans la région. La Société algérienne des médecins généralistes a enfin émis le vœu que des actions des pouvoirs publics ou d’autres institutions «tel que le Conseil national de l’ordre des médecins», d’initier des actions en faveur des familles des médecins victimes de la Covid. À noter, enfin, que cette cérémonie a été marquée par la distribution de distinctions à un certain nombre de familles de praticiens décédés des suites de complications dues à la Covid-19.
Soraya Guemmouri

Sur le même thème

Multimedia