Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid : Avril sera le mois de la vaccination par excellence

Ph. Y. Cheurfi
Ph. Y. Cheurfi

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Abderrahmane Benbouzid, a procédé hier au CHU Lamine-Debaghine de Bab El-Oued, à l’inauguration du centre d’explorations par TEP-Scan, le premier du genre en Algérie au sein des structures sanitaires publiques.

Le ministre de la Santé, qui était accompagné du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, le Pr Smaïl Mesbah, ainsi que du wali d’Alger, M. Youcef Chorfa, s’est également rendu au service d’imagerie médicale du CHU, avant d’effectuer une visite au projet du centre d’oncologie pédiatrique dont les travaux sont en parachèvement. Le ministre a insisté sur l’importance du service relatif à l’oncologie pédiatrique et du centre d’explorations par TEP-Scan. Abderrahmane Benbouzid met en relief le fait que le service en question devrait comporter pas moins de 140 lits d’oncologie pédiatrique. Le ministre a aussi émis le souhait de voir ce projet livré dans les meilleurs délais, avant de rendre hommage à l’ensemble du personnel soignant qui a consenti des efforts lors de la pandémie de la Covid-19. Il s’est félicité de la baisse des cas de contaminations, de même qu’il a annoncé que le mois d’avril sera le mois de la vaccination par excellence, eu égard aux quantités importantes de vaccins attendus et à la campagne de vaccination qui devrait être caractérisée par un nombre plus élevé de personnes vaccinées. La visite a été marquée par la projection d’une vidéo consacrée à la présentation du CHU de Bab El-Oued. Il a été procédé à la présentation du centre cyclotron TEP-Scan. Situé au niveau de l’hôpital et rattaché au service de la médecine nucléaire, ce service est bâti sur deux étages. L’unité est composée d’un bunker pour le cyclotron, de salles blanches pour la production, d’un laboratoire de contrôle de qualité, et de salles de stockage des matières premières et des déchets. Le premier étage est consacré à l’examen TEP-Scan. L’unité dispose de deux Tep scanners utilisés pour la détection de certains types de cancer au premier stade. Le TEP-Scan permet aussi de déceler les métastases de petite taille, non visibles en scanner ou en IRM. Quant au centre d’oncologie pédiatrique, il se décline en une structure composée de six étages, d’une capacité de 140 lits. Le programme final de 7.947,60 mètres carrés, qui a été revu et amélioré par le corps des professionnels du CHU, se développe sur sept niveaux, explique-t-on. Le sous-sol réparti sur 999,70 mètres carrés est une zone opératoire d’urgence radiologie. Le rez-de-chaussée, qui s’étale sur une surface de 1.073,50 mètres carrés, accueille les consultations et les urgences pédiatriques. Le premier étage est dédié à l’oncologie pédiatrique, le second à l’hospitalisation d’oncologie et le troisième étage à l’hospitalisation de la chirurgie infantile.
Les quatrième et cinquième étages sont consacrés à l’hospitalisation neurochirurgicale infantile et au bloc opératoire et réanimation. Le wali d’Alger a souligné la nécessité de désengorger les grandes structures hospitalières à travers la création de structures légères bien dotées pour faire face aux premières urgences. La wilaya d’Alger a contribué avec une enveloppe qui a permis la réalisation de quinze structures, a indiqué Chorfa qui a évoqué la réalisation de nombreux projets. Et de conclure : «Nous comptons engager, cette année, trois nouveaux hôpitaux avec des moyens locaux.»
Soraya Guemmouri

 

Sur le même thème

Multimedia