Kamel Beldjoud à Skikda : Prise en charge des sinistrés du séisme

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a affirmé mercredi à Skikda que «l’Etat est disposé à prendre toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge des citoyens sinistrés» par suite de la secousse tellurique ayant frappé la wilaya dimanche passé.
Dans la commune d’Ain Bouziane (Sud-ouest de Skikda), région classée comme étant la plus affectée par le séisme, M. Beldjoud, qui effectue une visite d'inspection dans la wilaya, a assuré que «toutes les mesures nécessaires seront prises et l’Etat aidera pour un retour à la vie normale».
Il a ajouté que «les mesures nécessaires seront mises en place pour la prise en charge des familles sinistrées sans exception et les aides seront mobilisées pour les opérations de restauration». «Dès le premier jour de la secousse dimanche, nous avons contacté le wali et le directeur général de la Protection civile et leur avons donné des instructions pour sortir sur le terrain, faire le point sur la situation et installer une cellule de crise et de suivi», a-t-il encore dit.
Le ministre a souligné que sa visite à Skikda suite au séisme vient en application des instructions du Premier ministre Abdelaziz Djerad pour la prise en charge des citoyens dans le calme.
Il a notamment considéré que bien que la magnitude de la secousse ait été plus intense que celle de Mila, les dégâts matériels n’ont fort heureusement pas été graves et surtout aucune victime humaine n’est à déplorer. Il a en outre rappelé les mesures prises par la wilaya pour aider les citoyens sinistrés à louer des maisons pour leur relogement, outre la réservation de terrains pour bâtir des maisons tout en leur apportant les aides nécessaires. M. Beldjoud a affirmé comprendre la panique qui s’était emparée des citoyens de Skikda suite au séisme qui était «puissant», estimant que «la situation reste rassurante» comparativement au séisme de la wilaya de Mila.
Le ministre a suivi, au siège de la commune d’Ain Bouziane, un exposé préliminaire sur la situation des constructions présenté par Ali Helassa Riadh de la direction régionale de Constantine de l’Organisme de contrôle technique de la construction (CTC).
Selon cet exposé, le CTC a inspecté 562 constructions dans les deux communes d’El Harrouch et Ain Bouziane et a relevé que 77 constructions individuelles, en majorité dans un état précaire, étaient classées dans la case rouge.
Le ministre a inspecté le CEM Mohamed-Sboua, dans la commune d’El Harrouch, et a constaté l’ampleur des dégâts causés par le séisme aux murs et toits de l’établissement ayant imposé sa fermeture temporaire en attendant l’avis technique du CTC.
Le ministre a affirmé que le CTC rendra dimanche prochain son rapport final et à sa lumière seront apportées les solutions adéquates. Kamel Beldjoud a également visité des constructions touchées par le séisme à Ain Bouziane et El Harrouch, ainsi que l’hôpital d’El Harrouch où des fissures graves se sont produites et a entendu les préoccupations des citoyens.

Sur le même thème

Multimedia