Intempéries à Médéa et M'sila : Cinq morts et des dégâts importants

Les intempéries dans quatre wilayas, notamment à Médéa, où de fortes précipitations ont provoqué des crues, ont fait 5 morts et des dégâts matériels importants, selon un bilan de la protection civile. Une nuit chargée pour les unités d’intervention de la protection civile dans les wilayas de Médéa, M’Sila, Oum El Bouaghi et Tissemsilt touchées par de fortes pluies. Les sapeurs-pompiers ont procédé à plusieurs opérations de sauvetage des personnes cernées par les eaux pluviales et de repêchage des corps emportés par les crues torrentielles.
Des opérations d’épuisement des eaux pluviales infiltrées, dans plusieurs habitations et édifices publics ont été également effectuées. Le bilan lourd a été enregistré dans la wilaya de Médéa. Quatre personnes sont décédées emportées par les crues. Il s’agit d’un homme âgé de 52 ans et d’une fille de 13 ans décédée à l’intérieur de l’école des sourds-muets. En outre, les éléments de la protection civile ont repêché vers 2h de la matinée d’hier, un jeune de 35 ans emporté par l’oued Ezzraoutia. Les recherches menées par les plongeurs professionnels ont permis également à 6h45, de repêcher une autre personne âgée de 42 ans décédée au même lieu. Par ailleurs deux filles cernées par les eaux sur les bordures de l’oued El Malah, ont été sauvées de justesse dans la commune de Sidi Naâmane. Les intempéries ont également causé la fermeture de certains axes routiers dont la RN 8 reliant Oum Zoubiae et la daïra d’El Azizia totalement coupée par les inondations. De nombreux quartiers dans la wilaya de M’Sila ont également été inondés créant une panique parmi les habitants et une fille de 10 ans est décédée. Selon la protection civile, la victime a été emportée par l’oued Magra. Plusieurs équipes de la PC s’affairent à pomper l'eau depuis les rues, les quartiers et les habitations, notamment les quartiers populaires. A Oum El Bouaghi, commune d’Ain Khadra, aucune perte humaine n’a été enregistrée, un homme à bord de son véhicule a été sauvé au lieu-dit village El Hadjel. Toutefois, des dégâts matériels ont été enregistrés à Médéa où les unités de la PC ont mené plusieurs interventions suite à l’effondrement partiel des murs extérieurs de l’école des sourds-muets, l’hôpital et quelques édifices publics ont également subi des dégâts.
Ces inondations ont également engendré des dégâts considérables sur le réseau routier, 116 véhicules et 15 camions ont été endommagés suite à des carambolages causés par les eaux pluviales. A Guelb El Kbir, l’effondrement de la toiture des écuries au douar Ouled El Hadj a causé la perte de 13 têtes de bétail. Les pluies diluviennes se sont infiltrées jusqu'à l’intérieur de nombreuses habitations à Oum El Bouaghi, Médéa et Tissemsilt sans provoquer de dégâts. Des moyens humains et matériels importants ont été mobilisés par la direction générale de la protection civile dont les équipes spécialisées, notamment les plongeurs et les brigades cynophiles. Des renforts de l’Unité nationale d’instruction et de la direction de la protection civile de la wilaya de Bouira ont été dépêchés afin d’appuyer les interventions, notamment la recherche des disparus emportés par les crues. Des patrouilles mobiles ont été mobilisées dans les quartiers touchés et un dispositif a été mis en place pour assistance et secours en temps réel. Au niveau local, une cellule de crise a été créée pour le suivi de la situation générale.
N. B.

Sur le même thème

Multimedia