Forum sur l’investissement agricole et agroalimentaire , Abdelaziz Djerad : «Assurer la sécurité alimentaire et réduire les importations»

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a relevé, lundi à Alger, la nécessité de parachever les lois encadrant la richesse forestière  et la protection des terres agricoles. Dans son intervention à l’ouverture du Forum consacré à l’investissement agricole,  il appelle à accélérer le parachèvement «dans les meilleurs délais de la loi d’orientation agricole qui constituera un vrai repère pour le secteur».

Passant en revue les différents acquis réalisés en dépit de la pandémie, dont la réduction sensible des importations des semences de pomme de terre qui passe de 92.000 tonnes en 2019 à 21.000 tonnes l’année derrière, il rebondit sur l’encouragement des semences produites localement et leur généralisation à travers 80% de la surface cultivée. Le Premier ministre a relevé le soutien des structures du froid à travers la réalisation de 13 projets d’une capacité de refroidissement de 158.000 m3 répartis à travers le territoire pour mieux gérer le surplus de production.

L’agriculture moteur  de la croissance

L’intervenant a également relevé l’extension de 20.000 hectares de terres irriguées dans 33 wilayas, rappelant les efforts consentis pour mettre fin à la bureaucratie liée à l’accès à l’eau. Au chapitre des acquis, M. Djerad cite également la création de l'Office de développement de l'agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS), indiquant que l’Etat compte produire 50% des huiles alimentaires.
Sur un autre plan, il explique que l’agriculture, moteur principal de la croissance, «nécessite aujourd’hui un investissement fort pour jouer pleinement son rôle dans le développement économique et permettre à l’Algérie de retrouver sa place sur le plan régional et international». Pour ce faire, le Premier ministre lance un appel solennel aux professionnels, investisseurs et porteurs de projets pour adhérer à ce projet de développement important qui participe à la construction de l’Algérie nouvelle. Dans la même optique, M. Djerad fait part de la détermination de l’Etat à poursuivre ses efforts pour réhabiliter et développer l’agriculture à travers une approche réaliste basée sur l’efficacité de gestion et l’innovation à travers les centres de recherche et start-up. La démarche du gouvernement s’appuiera également sur la poursuite de l’amélioration de la production agricole et de la productivité, la promotion du développement rural dans les zones montagneuses et les hauts plateaux, l’encouragement des investisseurs dans les industries de transformation avec notamment un financement qui peut atteindre 90% de l’investissement.

62.000 exploitations agricoles
recensées

Sur le même registre, le Premier ministre a relevé les facilitations à travers le guichet unique dans certaines coopératives spécialisées, l’assainissement du foncier agricole afin de mettre fin à la spéculation, ainsi que l’électrification des exploitations agricoles, soulignant que 62.000 unités sont recensées dont 28.000 au sud. Par ailleurs, il a affirmé que le gouvernement a réussi à réduire la facture d’importation des produits alimentaires qui a dépassé les 10 milliards de dollars.
De son côté, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani a fait part de l’engagement sans faille et de l’appui de son département aux investisseurs dans l'agriculture et l’industrie agroalimentaire, particulièrement dans le Sud et les Hauts plateaux. Saluant la place qu’occupe actuellement l’agriculture, le ministre a précisé que le secteur a adopté une série de projets efficaces pour améliorer la rentabilité, et dont les cadres organisationnels de soutien à ces projets ont été renforcés, en particulier ceux liés à la gestion des terres agricoles consacrées à l'investissement.
S’agissant du développement de l'agriculture saharienne qu’il considère comme «une des assises de l'économie nationale», M. Hamdani rappelle la création de l'Office de développement de l'agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) pour la promotion de l'investissement qui «offre des opportunités d'investissement à travers le portefeuille foncier octroyé par l'Etat dans le cadre du guichet unique mis à la disposition des investisseurs pour le développement des récoltes stratégiques conformément aux cahiers des charges». Cet Office sera doté d'un site électronique pour faciliter les procédures administratives permettant aux opérateurs d'accéder à toutes les informations sur l'octroi du foncier disponible.
Fouad Irnatene

Sur le même thème

Multimedia