Elections législatives : Concrétiser la volonté populaire

Certains partis politiques ont affirmé qu’ils ont atteint le quorum national en termes de collecte de signatures (25.000) pour les listes participant aux législatives. D’autres envisagent, dans les jours à venir, des sorties à travers le pays, dans un contexte de précampagne électorale. Nombre d’entre eux se sont déjà rendus dans plusieurs localités, pour expliquer aux citoyens l’importance des législatives afin de consacrer le changement dans le cadre d’un processus de renouveau institutionnel reflétant la volonté du peuple et rétablissant la confiance avec ses représentants élus.

Les plateaux de télévision, les interventions régulières sur les radios et dans la presse constituent aussi ces voies exploitées par les partis politiques pour une meilleure sensibilisation des électeurs. Il y a 24 millions d’inscrits sur les listes électorales. Cette dynamique des préparatifs sur plusieurs fronts se poursuivra pendant ce mois de ramadhan, confirment les représentants des partis contactés par El Moudjahid. «Les prochaines législatives s’annoncent sous les auspices d’une rude compétition au vu notamment du nombre considérable de partis et de listes d’indépendants désirant se porter candidats», soulignent nos interlocuteurs de différentes formations politiques et affichant à l’unisson leur optimisme quant à un taux de participation plus qu’appréciable le jour J.
Pour quelques partis qui seront en compétition aux législatives du 12 juin, la décision de participation a été validée depuis plusieurs semaines. Des conférences de presse sont attendues pour informer l’opinion sur davantage de détails qui seront donnés sur les listes de candidats de ces formations qui attendent des militants une mobilisation optimale pour honorer la ligne politique. Des partis déposeront jeudi 22 avril des dossiers de candidature auprès de l’Anie et disposeront d’un délai de 22 jours pour introduire un recours concernant les candidatures. L’étape de collecte des parrainages est franchie avec succès pour de nombreux partis qui ont réuni suffisamment de signatures pour être présents dans 58 circonscriptions électorales du pays. Ils sont prêts pour le dépôt des dossiers le 22 avril et ils abordent une nouvelle phase de préparatifs, à savoir les grands axes du programme électoral ainsi que la planification des meetings qui seront animés.
D’autres interlocuteurs évoquent la possibilité de la prorogation du délai du 22 avril. C’est le souhait de certains postulants sur les listes d’indépendants, à l’exemple de celle dénommée «citoyenneté constructive» à Alger.
«Nous nous attendons à ce que ce délai soit prorogé afin de nous permettre de réunir le nombre de signatures exigées par le nouveau Code électoral pour parrainer notre liste, nous rencontrons quelques difficultés dans ce sens», dira un des prétendants à la députation inscrit sur cette liste.
Karim Aoudia

Sur le même thème

Multimedia