Elections législatives, Anie : Concertation avec les partis


Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) tiendra aujourd'hui une réunion de concertation avec des délégations de six partis politiques participant aux prochaines législatives.

Une réunion initiée à la demande de ces formations, précise un communiqué rendu public par l'Autorité, indiquant que cette rencontre aura lieu au siège de l'Anie. De sources concordantes, l'on a appris que les partis concernés sont le MSP, Jil Jadid, le FAN, le FNA, El Fadjr El Jadid et le Front El Moustakbal. Quant à l'objet de la rencontre, il traite essentiellement, selon nos sources, de l'issue réservée à plusieurs listes de candidatures rejetées à la suite de leur examen au niveau des délégations de l'Anie. Le rejet concerne des listes traitées au niveau du bureau d'Alger, indiquent nos sources.
Le contrôle des listes de candidatures dont le nombre a atteint 2.400 s'est accompli dans le respect des dispositions de l'ordonnance de mars dernier relative au régime électoral. Des dispositions innovantes qui confortent la logique d'opérer une véritable transition vers un régime électoral transparent. En la matière, la rigueur dont ont fait part les délégués de l'Anie dans l'examen des dossiers a notamment pour référent légal l’article 200 de la loi, en vertu duquel sont exclus de la compétition pour les législatives tous ceux qui ont des liens avec l'argent douteux et les milieux de l'affairisme ou qui peuvent influer d'une manière directe ou indirecte sur le libre choix des électeurs.
Plusieurs prétendants à la députation dont les noms ont été cités dans des affaires de corruption, de fraude fiscale ou de non-remboursement des crédits acquis auprès des banques publiques ont fait l'objet d'un rejet de leurs dossiers.
La séparation de l'argent de la politique est l'une des conditions indispensables qui, associée à l'élimination du système des quotas et au principe de l'égalité des chances entre tous les candidats, concourt à l'émergence d'institutions élues reflétant la volonté populaire ouvertes aux compétences.
La réunion entre le président de l'Anie et les partis intervient à la date limite fixée pour l'examen des dossiers de candidature. Une période de recours concernant les candidatures et la possibilité de leur renouvellement est prévue dans le calendrier de l'Anie jusqu'au 18 mai.
Karim Aoudia

Sur le même thème

Multimedia