Dr Hafidh Kaïdi, épidémiologiste : «Le vaccin russe présente des garanties d’efficacité et d’innocuité»

«Nous sommes dans une étape de déclin de la Covid-19. Les cas positifs sévères se font de plus en plus rares et nos hôpitaux respirent. Aussi, il est impératif de résister encore quelques semaines pour maintenir ces chiffres très bas jusqu’à la mise en route de la campagne de vaccination», a souligné, samedi, Dr Hafid Kaidi, épidémiologiste à l'EPH de Boufarik.
Dans une déclaration accordée à El Moudjahid, le Dr Kaidi a insisté sur l’importance de la vigilance.
«Il ne faut pas baisser la garde, les Algériens doivent comprendre que la situation dans le pays n’est pas le fruit du hasard mais le résultat de la prise de conscience collective de la part des autorités et des citoyens pour freiner la circulation du virus. Cela s’est traduit sur le terrain par une nette régression des cas quotidiens. Preuve en est, l’amélioration est palpable au niveau des services des urgences et au niveau des services hospitaliers. Actuellement, tout le personnel médical travaille avec moins de pression, sachant que la moitié des services sont vides», a encore révélé cet épidémiologiste, ajoutant que les services de réanimation sont eux aussi soulagés.
«Si la prudence est de mise, c’est parce que seuls les gestes barrières peuvent nous épargner le pire», a d’autre part fait remarquer le Dr Kaidi qui a mis en avant les décisions prises à temps par les autorités en concertation avec le comité en charge du suivi de l’évolution de la pandémie. Il a évoqué la fermeture des frontières.
L’épidémiologiste a soutenu qu’il «ne faudrait pas céder à la pression d’une certaine catégorie qui demande l’ouverture des frontières car l’on prendrait ainsi de très grands risques, en particulier, avec l’arrivée du virus mutant difficile à maitriser». Il rappelle que des milliers de malades souffrant de diverses pathologies attendent d’être opérés, chose qui n’avait pas été possible précédemment avec les nombreux cas de Covid-19.
Le Dr Kaidi explique que le vaccin SpoutniK V présente des garanties d’efficacité et d’innocuité. «Avec le vaccin russe, on ne va pas introduire le virus atténué mais plutôt un gène qu’on va d’abord introduire dans le matériel génétique d’un démo-virus.
Cela veut dire que le vaccin est inoffensif et efficace puisqu’il y aura ensuite production d’anticorps contre le gène et par voie de conséquence contre le coronavirus», dit-il.
Soraya Guemmouri

/////////////////////////////

Sétif
141 centres de vaccination

241 structures sanitaires sont mobilisées pour organiser la campagne de vaccination, indique Dehane Abdelhakim, directeur de la santé et de la population, à El Moudjahid. Des opérations de formation par visioconférence ont également été organisées à l’endroit des médecins formateurs et des chargés de communication.Plus de 12 000 fonctionnaires de la santé, 8834 du secteur public et 3500 du secteur privés sont mobilisables pour vacciner les citoyens dans les zones reculées.
Chaque centre de vaccination sera dirigé par un médecin, deux agents vaccinateurs et un agent d’administration, indique le directeur de la santé. Pour la conservation du vaccin, un opérateur économique a mis à disposition 2 chambres froides d’une capacité globale de 8.000 m3. Un autre opérateur d’El Eulma a mis à disposition 11 camions frigorifiques pour le transport du vaccin.
Le directeur de la santé rappelle la nécessité du respect des mesures de prévention et la nécessité de continuer à mettre en œuvre les gestes barrières. Parmi les 824 lits qui sont dédiés à la  Covid-19 installés au niveau des structures hospitalières, 719  sont inoccupés.
F. Zoghbi

Sur le même thème

Multimedia