Défense aérienne : Exercice de recherche et de sauvetage d’un avion en détresse

Le commandement régional de la Défense aérienne, relevant de la 2e Région militaire, a effectué, mardi dernier aux environs de Tiaret, un exercice de recherche et de sauvetage d’un avion en détresse dans une zone montagneuse dénommée «Sarex 2021».

Supervisé par le commandant régional de la Défense aérienne à la 2e Région militaire, le général major Cheribet Derouiche Mustapha, en présence du wali de Tiaret, Mohamed Amine Deramchi, cet exercice virtuel a été exécuté suivant un scénario simulant le crash d’un avion civil dans la zone de Sid El Abed, dans la commune de Sougueur.
Cet exercice de simulation, qui s'inscrit dans le cadre du programme de préparation des Forces, approuvé par le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'Armée Saïd Chanegriha, met en évidence, selon les organisateurs, un avion civil en provenance de l’aéroport d’Oran qui avait disparu des écrans du radar à 09h00 avec à son bord 56 passagers, avant d'être localisé dans la zone montagneuse de Sid El Abed, dans la commune de Sougueur. Le scénario de l'accident fait état de 52 morts et de 4 blessés graves.
Le wali de Tiaret a souligné, dans une déclaration à la presse, que sur la base de l'exercice de simulation le plan ORSEC a été activé avec la participation du commandement régional de la Défense aérienne de la
2e RM, l’Etablissement national de navigation aérienne (ENNA), la Gendarmerie nationale, la Sûreté nationale, la Protection civile, les directions des transports, des travaux publics, de la santé, les Douanes algériennes et le Croissant-rouge algérien (CRA), en plus de l’intervention des cadres de l’institut national de criminalistique et criminologie de Bouchaoui pour l’identification des victimes. «Dans une première évaluation, l’intervention des différents services a été faite en un temps acceptable, notamment en ce qui concerne l’évacuation des blessés par hélicoptère relevant du ministère de la Défense nationale et de la Protection civile, de même que leur transport vers l’aéroport Abdelhafidd Boussouf pour leur transfert vers les hôpitaux», a-t-il souligné. Il sera procédé, en compagnie du commandant régional de la Défense aérienne de la 2e Région militaire à l’évaluation de l’exercice, étape par étape, afin d'en tirer les conclusions pour renforcer les points forts et corriger les insuffisances, a ajouté le wali.
Dans le cadre de cet exercice de simulation, l’ensemble des moyens humains et matériels ont été déployés avec l’installation d’une cellule de crise pour suivre le scénario depuis le siège de la wilaya, présidée par le secrétaire général de la wilaya et la mise du plan vert «22-22» à la disposition des citoyens en quête d'informations sur l’accident et l’identité des victimes. L'institut national spécialisé de formation professionnelle (INFS) d’Es-Sénia a été mis aussi à la disposition des familles des victimes, a-t-il fait savoir. Dans un communiqué du commandement régional de la Défense aérienne, il a été souligné que «cet exercice constitue une opportunité pour échanger les expériences et les connaissances entre les différents intervenants, tester et évaluer l'efficacité opérationnelle et les capacités militaires et civiles dans une mission de recherche et de sauvetage et connaître le degré d’exécution du plan de recherche et de secours.

Sur le même thème

Multimedia