Conférence nationale sur la stratégie de prévention des risques majeurs : Un groupe de travail pour appliquer les 133 recommandations

Ph. : Billal
Ph. : Billal

Les travaux de la conférence nationale sur la stratégie de prévention et de gestion des risques majeurs ont été clôturés hier, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beljoud.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de clôture de la conférence, en présence du ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, et d’autres membres du gouvernement, Beldjoud s’est engagé à transmettre au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, la teneur des recommandations, soulignant que le Président Tebboune «accorde un intérêt particulier à la problématique des risques majeurs qu’il suit de près».
Les recommandations d’experts, d’universitaires, des représentants des institutions publiques et de la société civile sont au nombre de 133 à court, moyen et à long terme et visent à anticiper les catastrophes naturelles et à consolider la résilience face aux risques majeurs. Kamel Beljoud a mis l’accent sur l’intérêt qu’accordent le président de la République et le Premier ministre aux conclusions de cette conférence. Il a chargé la délégation nationale des risques majeurs de la création d’un groupe de travail pluridisciplinaire et intersectoriel qui aura pour mission la concrétisation des recommandations dans le cadre de la mise en place d’une stratégie nationale rénovée, inclusive et participative.
Le ministre a insisté sur l’élaboration d’une feuille de route rénovée comprenant des mesures applicables dans l’urgence. Ces mesures doivent inclure le volet de la consolidation de la base juridique, de l’amélioration de la gouvernance institutionnelle et des entreprises en fixant les responsabilités des intervenants dans la prévention et la gestion de risques majeurs et une mobilisation de la société civile. «Nous comptons œuvrer pour la concrétisation de l’ensemble des recommandations qui sont d’une extrême importance et nous assurer de leur application progressivement à travers les mécanismes d’évaluation de leur exécution, a indiqué M. Beljoud dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de clôture.
Il invite les médias à assumer le rôle de sensibilisation au sujet de la prévention et de la formation sur les risques majeurs. Les recommandations sont été issues de quatre ateliers sur les thèmes de la prévention, la prévision des risques majeurs, la gestion des catastrophes et le retour à la situation normale.
L’atelier traitant de la prévention a émis 35 recommandations, énumérées par l’expert, Abdelkrim Chelghoum et traitent de l’optimisation du système d’alerte, des risques métrologiques, des glissements de terrains. Les membres de cet atelier ont mis l’accent sur la nécessité de consolider le cadre réglementaire de l’alerte et d’assurer une meilleure protection des infrastructures stratégiques.
L’atelier a préconisé la multiplication des exercices de simulation des modalités d’intervention en cas d’incendie de forêt appelant au recours aux drones. La prévention est au cœur de la stratégie de lutte contre les risques majeurs, a soutenu le Pr Chelghoum mettant l’accent sur la nécessité d’outiller les collectivités locales de moyens qui sont à même de conforter leur résilience face aux catastrophes naturelles.
Les experts ont introduit la canicule et la désertification parmi les risques auxquels le pays est confronté.
Karim Aoudia

Sur le même thème

Multimedia