Commentaire : Acquis et bien-être

Le président de la République, M.  Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, dimanche dernier, lors de la réunion du Conseil des ministres l’accélération de la cadence des préparatifs au mois de Ramadhan et le suivi rigoureux de la consommation et du stock pour éviter toute pénurie. Il a insisté sur l’application stricte des contraventions et la lutte contre le gaspillage, en adoptant une politique de sensibilisation plus efficace et influente. La réussite de cette dernière exige d’adhérer vigoureusement aux efforts déployés à l’échelle nationale pour dépasser la conjoncture actuelle et faire face à ses répercussions économiques et sociales. Aussi, le contrôle de la balance alimentaire et ses perspectives reste en tête des préoccupations, en termes d’évolution de la production, des importations et de la consommation. Il est curieux de constater que malgré l’accroissement des disponibilités alimentaires, en ajoutant la production aux importations, une détérioration de la disponibilité est enregistrée, ce qui se répercute, bien sûr, sur la consommation des ménages et leur pouvoir d’achat. Certes, la propagation de la pandémie de Covid-19 a eu, aux plans national et international, un impact très négatif sur les activités économiques, sur les flux commerciaux et les déplacements internationaux, qui ont été brutalement suspendus. Mais, aujourd’hui, les pays entament leur réouverture progressive, tout en étant confrontés à un éventuel retour marqué de la pandémie. Les conséquences de l’arrêt des activités économiques ont engendré d’importantes incidences sociales et économiques, à prendre nécessairement en compte. Mais cette crise sanitaire ne devrait pas servir d’alibi pour faire de l’activité commerciale un terrain de spéculations, tous azimuts. C’est donc, dans ce contexte que l’Etat s’engage à accorder une priorité absolue à l’amélioration de la situation socioéconomique, par des mesures tendant à préserver le bien-être des ménages, particulièrement au cours de cette période, en tenant compte des évolutions et des transformations profondes provoquées par la pandémie. La rupture brutale des chaînes d’approvisionnement et des échanges commerciaux a mis en lumière l’importance d’une consolidation de notre sécurité alimentaire. Il s’agit, on l’aura compris, d’assurer la préservation du caractère social de l’Etat qui est un droit garanti par la Constitution, d’autant que la valeur financière destinée à la subvention publique a été portée à 17 milliards de dollars dans le cadre de la loi de Finances 2021. Cela dit la subvention doit être accordée aux catégories réellement dans le besoin, dans le cadre de ce qu’il convient d’appeler un Etat social en construction, accordant une place prépondérante au bien-être de tous les citoyens. Sur un autre registre, le pays dispose de nombreux atouts pour relancer son économie en préservant les acquis, tout en accélérant la cadence des réformes imposées par la conjoncture, à même de remobiliser l’économie nationale à travers une dynamique vertueuse de développement pérenne, global et intégré. Il est tout à fait clair que la disponibilité des produits alimentaires de large consommation durant le mois de Ramadhan est importante, et les secteurs concernés devaient prendre, en principe, les mesures nécessaires pour l’en assurer. Le travail à entreprendre ne consiste pas seulement de continuer à contrecarrer la pandémie, il devrait viser également à remédier à ses répercussions économiques et sociales dans le cadre d’une vision prospective globale mettant à profit les enseignements tirés de la période en cours. Il faut rappeler que la protection des consommateurs fait l’objet de mesures juridiques, de nombreuses institutions et associations ont pour rôle de faire respecter et de donner aux consommateurs les moyens de défendre leurs droits et leurs intérêts, notamment par l’intervention des équipes mixtes de contrôle qui sont mobilisées. Mais malgré ces mesures, les déceptions et les pratiques déloyales sont encore monnaie courante.
Farid Bouyahia

Sur le même thème

Multimedia