Campagne nationale de reboisement : Djerad donne ce samedi le coup d’envoi

Le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad, accompagné d'une délégation ministérielle, donnera, ce samedi depuis Tipasa, le coup d’envoi de la campagne nationale de reboisement, à l'occasion de la Journée nationale de l’arbre, sous le slogan «Qu'il le plante», indique un communiqué des services du Premier ministère.

«Cette initiative, qui coïncide avec la journée mondiale de l'Enfance, «verra la participation d’élèves, des scouts musulmans et des cadets de la nation ainsi que des citoyens et des acteurs de la société civile», précise la même source. Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani, a annoncé jeudi dernier à Alger le lancement, samedi, d'une vaste campagne nationale de reboisement devant voir une forte participation des citoyens, soulignant que la loi sera strictement appliquée aux personnes impliquées dans les incendies enregistrées récemment dans certaines wilayas du pays.
Invité de la radio nationale Chaîne II, M. Hemdani a précisé que la campagne de samedi s'inscrit dans la continuité de la campagne nationale de reboisement, lancée le 25 octobre de chaque année, et se veut une réponse à ceux qui veulent détruire nos forêts.
Organisée sous le haut patronage du Président de la République, cette campagne vise à réhabiliter les zones forestières ravagées par les incendies.
Le ministre a appelé, dans ce cadre, tous les citoyens à participer à la campagne de reboisement, qualifiant cette contribution de «devoir national» en réponse à ceux qui brûlent des forêts.
Tout en insistant sur la participation de la société civile à cette opération à travers le territoire national, le ministre a rappelé que les forêts étaient un patrimoine national qui appartient à tous et requiert la conjugaison des efforts de tous
pour les protéger. Le ministère de l'Agriculture avait organisé, récemment, une réunion du Comité national du reboisement, en présence de tous les secteurs ministériels, des cadres de la Direction Générale des Forêts et de ses directions de wilayas, du Groupe Génie Rural (GGR) et de la Protection civile, où tous les secteurs se sont engagés à contribuer fortement aux grandes opérations de reboisement.
Le ministre a dit, par ailleurs, regretter les incendies qui se sont déclarés récemment et dont les enquêtes ont conclu qu’il s’agit «d’acte criminel» dans certaines wilayas, affirmant que l'Etat sévira à l'encontre de leurs auteurs.
«La loi sera strictement appliquée aux auteurs de ces incendies qui ont fait deux victimes et des pertes pour la flore», a-t-il assuré.
Dans le cadre des enquêtes ouvertes pour déterminer les tenants et aboutissants des récents incendies, le juge d’instruction près le tribunal de Cherchell (Tipasa) a ordonné mardi dernier la mise en détention provisoire de 17 accusés et la délivrance de mandats d’arrêt contre six autres, en fuite, pour leur implication dans le déclenchement des incendies des forêts de Gouraya ayant causé la mort de deux personnes.
Le ministère de l’Agriculture avait annoncé dans un communiqué un total de 41 incendies enregistrés dans la nuit du 6 au 7 novembre à travers huit wilayas, à savoir, Tlemcen, Blida, Sidi Bel)-Abbès, Oran, Chlef, Ain Temouchent, Tipasa et Mostaganem.
Les feux de forêt ont parcouru une superficie de 42.338 hectares engendrés par 3.292 foyers.

Sur le même thème

Multimedia