Beldjoud : «L’Algérie, destination de migrants de 43 pays»

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a entamé lundi une visite de travail de deux jours au Portugal pour participer à une conférence ministérielle de haut niveau sur la gestion des flux migratoires à Lisbonne sous la présidence du Premier ministre portugais.
Organisée en présence des ministres de l'Intérieur de pays d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient ainsi que des représentants de plusieurs organisations gouvernementales et non gouvernementales activant dans le domaine de la lutte contre la migration clandestine, Kamel Beldjoud a déclaré que l’Algérie souffre directement, seule et en silence, d’un afflux de réfugiés provenant de 43 pays, pour des raisons sécuritaires, économiques et sociales, soulignant les répercussions néfastes de cette émigration sur les Etats de la Méditerranée.
L’Algérie, avec sa façade maritime, longue de 1.200 kms, a mis en place une stratégie de lutte contre l’émigration clandestine, mobilisant d’énormes ressources humaines et financières. Le ministre a salué les efforts de l’Armée nationale populaire pour relever le défi de la lutte contre le phénomène de l’émigration illégale.
Beldjoud a encore déclaré que l’Algérie est partisane d’une coopération et de la concertation, conformément à la position du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour traiter les problèmes inhérents à ce type d’émigration.

Sur le même thème

Multimedia