Alger : Les gestes barrières peu respectés

Les Algérois ont tendance à négliger les mesures barrières, signe d’un laisser-aller flagrant. Au niveau de la place des Martyrs, plusieurs citoyens ne respectent pas les distances d’au moins un mètre et demi et continuent à se saluer en serrant la main et ne portent pas toujours les masques.
Hakima, qui faisait ses emplettes, a indiqué ne plus respecter les mesures barrières comme elle le faisait au début de la pandémie.
«La Covid-19 me cause du stress», a-t-elle fait savoir avant d’ajouter qu’elle et ses proches ont mis leur vie entre parenthèse et vivent dans une inquiétude permanente. Hakima a soutenu partir du principe qu’il faut oublier la maladie et mener une vie normale. Elle a révélé que bien qu’elle respecte peu les mesures barrières, elle met un point d’honneur à se désinfecter constamment les mains avec une solution hydro-alcoolique.
Aymen, un étudiant en droit, note que les citoyens sont pas conscients des dangers de la pandémie. Beaucoup de citoyens ne respectent pas les mesures barrières qui sont bafouées -même si elles sont indispensables pour contrer la propagation du virus- car ces derniers pensent que le coronavirus a été vaincu, dit-il. «Les citoyens ne doivent pas oublier que la maladie est toujours présente et que la Covid-19 se propage», a-t-il signalé.
Dans d’autres pays, la propagation de la nouvelle souche est due au relâchement des habitants, a-t-il noté avant d’appeler les citoyens à se protéger et donc protéger leurs familles.
De son côté, Hamid, fonctionnaire, révèle avoir été infecté par le virus. Il lance un appel aux personnes récalcitrantes de ne pas prendre la maladie à la légère. «Il faut respecter scrupuleusement l’ensemble des gestes à même de briser la chaîne de propagation du virus», insiste-t-il avant de mettre en exergue le fait que la prolongation de la pandémie entraine l’aggravation de la situation. Pour sa part, Anes, gérant d’une boutique à la place Emir-Abdelkader a indiqué qu’il rappelle constamment à ses clients la nécessité de respecter les mesures barrières et le port du masque pour préserver la santé de tous. «Je constate qu’il y a un relâchement ces derniers jours. En effet, nombreux sont les clients à qui je dois rappeler l’obligation du port de la bavette», a-t-il mentionné, avant de déclarer : «Nous sommes tous responsables pour briser la chaîne de transmission du virus et qu’on doit penser à la santé des autres».
Sami Kaidi

Sur le même thème

Multimedia