Accidents de la route et noyades : 24 morts en 48h

Les deux jours de l’Aïd El Fitr ont été tragiques sur les routes et sur les plages, selon un bilan de la protection civile. Le bilan est lourd : 24 personnes ont trouvé la mort par noyade et dans des accidents de la circulation en 48 heures. Durant les deux jours de l’Aïd, 5.296 interventions ont été effectuées par les unités de la PC, dont 369 liées aux accidents de la route ayant causé la mort sur place de 16 personnes et fait 487 blessés. Le bilan le plus lourd été enregistré à Ghardaïa avec 3 décès et 10 blessés dans 4 accidents de la circulation. Selon les premiers éléments des enquêtes, l’excès de vitesse est la cause principale des accidents mortels. A la veille de l’Aïd, les actions de sensibilisation au respect du code de la route ont été intensifiées par les différents services de sécurité pour une fête sécurisée sur les routes. Par ailleurs, la chaleur qui a marqué notamment le deuxième jour a poussé jeunes et moins jeunes à rechercher la fraîcheur vers les plages malgré le confinement. Neuf décès par noyade ont été enregistrés durant cette période. Il s’agit selon le bilan de la Protection civile de deux jeunes âgés de 19 ans décédés à Mostaganem, un autre âgé de 23 ans mort noyé dans une retenue collinaire à Hassi Messaoud. En outre, les pompiers-plongeurs ont procédé à M’Sila et Chlef au repêchage de deux enfants âgés de 12 ans et 13 ans décédés noyés dans une retenue collinaire. A Tizi-Ouzou, un enfant de 14 ans est mort noyé à Oued Sibous alors qu’un homme âgé de 28 ans décédé en mer au lieu-dit Rocher blanc commune de Tigzirt. Dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, deux corps âgés de 23 et 24 ans sont décédés dans une retenue collinaire au lieu-dit douar kaabara. Les actions de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus se sont poursuivies durant les jours de l’aïd, notamment des lieux publics et des mosquées qui ont enregistré un grand flux de citoyens. Ainsi, 59 opérations de désinfection générale ont été menées à travers 12 wilayas dans 26 communes. Ces opérations ont touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles, précise la DGPC. Par la même occasion, les sapeurs-pompiers ont mené des actions de sensibilisation sur la nécessité du respect de confinement et des règles de distanciation sociale. Pour les deux opérations, 287 agents, tous grades confondus, 57 ambulances et 25 engins d’incendie ont été mobilisés.

Neila B.

Sur le même thème

Multimedia