Répression marocaine contre la population sahraouie : La militante Sultana Khaya victime d’une tentative d’assassinat

La militante sahraouie Sultana Khaya a été victime, vendredi soir, d'une tentative de liquidation physique par «une substance dangereuse» jetée sur elle par «des baltaguia» de l'État d'occupation marocaine, exhortant tous les hommes épris de liberté dans le monde à agir en urgence pour la protection des civils sahraouis sans défense contre «la répression systématique» du régime du makhzen.
Depuis sa résidence surveillée dans la ville occupée de Boujdour, Mme Sultana Khaya a précisé à l'APS, dans un appel téléphonique, que «des baltaguia cagoulés des forces d'occupation marocaine ont attaqué son domicile, en lui jetant une substance dangereuse, qui pourrait être un mélange de brai et d'acide». Relatant dans une vidéo les détails de «l'attaque brutale» dont elle a fait l'objet, la militante des droits de l'homme affirme que «l'Etat d'occupation marocaine cherche à l'éliminer physiquement ainsi que sa sœur», rappelant «les tentatives de l'occupant marocain de l'éborgner». Elle a fait savoir, en outre, que la substance que lui ont jeté «les baltaguia du régime marocain» lui a causé une thrombose de l'œil gauche», rappelant qu'elle avait «déjà du mal à voir avec cet œil en raison d'une précédente attaque par des éléments du Makhzen lors d'une manifestation estudiantine contre l'occupation marocaine». La vidéo de la nouvelle attaque des éléments de la sécurité marocaine filmée par la militante sahraouie montre des personnes cagoulées et confirme la présence d'une substance noire sur son visage. Sultana Khaya rappelle, dans le même contexte, que son domicile avait été jeudi, vers 02h00, la cible d'une tentative d'introduction par «les forces de l'occupation marocaine». Affirmant que sa vie et celle de sa famille est en danger, elle dénonce également «la torture psychologique et la répression barbare», appelant tous les Hommes épris de liberté dans le Monde à agir en urgence pour protéger les civils sahraouis de «la répression menée par les forces de l'occupation marocaine». Pour la militante sahraouie Sultana Khaya «la répression systématique» dans les villes sahraouies occupées est une honte pour toute l'Humanité», assurant que «le peuple sahraoui ne renoncera point à son droit légitime à l'édification de la RASD sur l'ensemble de ses territoires». Sultana Khaya, qui a subi des «agressions successives» depuis l'attaque de sa maison, le 13 février dernier, a échappé, mardi passé, à une tentative d'assassinat.

Sur le même thème

Multimedia