Échange de prisonniers entre l’Iran et les États-Unis : «Aucun accord», selon Washington

Ce sont les médias iraniens qui l'annonçaient, dimanche matin : un accord aurait été trouvé entre Téhéran et Washington pour un échange de quatre prisonniers et le versement de plusieurs milliards de dollars côté américain.
Mais quelques heures plus tard, la diplomatie américaine a démenti l'information. L’information a tout de suite fait réagir les autorités américaines, à commencer par le chef de cabinet de Joe Biden qui a tout démenti en bloc. «Malheureusement, ces informations sont fausses. Il n’y a pas d’accord pour libérer ces quatre Américains. On travaille dur pour les faire libérer, on évoque le sujet à chaque fois avec nos interlocuteurs iraniens, mais pour le moment, il n'y a pas d’accord pour ramener ces quatre Américains à la maison», affirme-t-il. Ron Klain s’exprimait sur la chaîne CBS juste après la diffusion de l’information par les médias iraniens. La télévision d'État de Téhéran assure notamment que Washington aurait accepté de libérer quatre prisonniers iraniens et de débloquer 7 milliards de dollars de fonds iraniens gelés pour obtenir la libération de quatre Américains. Ron Klain a déclaré que tout était fait pour obtenir la libération de leurs ressortissants, mais que si un accord était conclu, les Américains seraient les premiers à l’annoncer. La question des prisonniers américains est régulièrement soulevée.
Il y a actuellement quatre Américains détenus en Iran, accusés d’espionnage. En février, le secrétaire d'État américain avait assuré que leur libération était une priorité.

Sur le même thème

Multimedia