Acheminement illégal de gaz vers le Sahara occidental occupé : La Grande-Bretagne domine ce commerce

La Grande-Bretagne domine le classement 2020 des pays exportant illégalement le gaz vers le Sahara occidental occupé, détrônant l'Espagne qui dominait la liste des fournisseurs vers ce territoire non autonome en 2019, a indiqué, jeudi, l'observatoire international Western Sahara Resource Watch (WSRW).

«Onze cargaisons de gaz butane liquéfié ont été livrées aux ports du Sahara Occidental occupé en 2020. Alors que l'Espagne dominait la liste des fournisseurs en 2019, le Royaume-Uni a dépassé l'ancienne puissance coloniale du Sahara Occidental en tant que premier exportateur pour 2020», soutient WSRW sur son site internet.
L'observatoire chargé du suivi de l'exploitation des ressources naturelles au Sahara occidental précise qu'il s'agit de la deuxième fois qu'il présente un aperçu détaillé de ces expéditions de cargaisons de gaz vers ce territoire occupé par le Maroc. «Notre surveillance du trafic maritime montre qu'au cours de l'année civile 2020, 11 pétroliers dits GPL sont arrivés au port de Laâyoune occupée, a-t-il affirmé, faisant savoir que cinq d'entres eux provenaient des ports britanniques d'Immingham et de Teesside et qu'environ 22 000 tonnes sont venues du Royaume-Uni sur un total estimé à 51 000 tonnes.
Western Sahara Ressource Watch souligne que le Maroc ne produit pas de gaz mais est, selon Index Mundi, un importateur et un consommateur de premier plan de gaz butane, relevant «qu'une grande partie de ce gaz est utilisée pour alimenter les machines de l'occupation au Sahara Occidentale, le gaz étant «importé par le Maroc pour soutenir les infrastructures et les industries de l'occupation illégale du Sahara Occidental». «Le gaz importé entre sur le territoire à bord de pétroliers spécialement conçus pour le transport de gaz liquéfié (GPL)», ajoute WSRW.
L'observatoire précise, en outre, que «le gaz a été envoyé à partir de terminaux exclusivement situés en Europe, mais à bord de navires-citernes immatriculés beaucoup plus loin (Singapour, Malte, Libéria, Iles Marshall et Panama)». Il explique également que «les importations en provenance d'Europe du Nord étaient une nouveauté en 2020 et que celles des années précédentes venaient d'Europe du Sud».

Sur le même thème

Multimedia