Nigeria : Cinq assaillants tués par l'armée dans l'attaque d'un commissariat

Cinq assaillants ont été tués dimanche par des militaires et des policiers d'élite nigérians lors de l'attaque d'un  commissariat à Owerri dans l'Etat d'Imo (sud), a annoncé l'armée.
Son porte-parole, le général Mohammed Yerima, a précisé dans un communiqué  que les auteurs de l'attaque appartenaient sans doute au groupe séparatiste  Peuples indigènes du Biafra (IPOB).
L'un des assaillants tués, qui serait Joseph Nnachi, un haut responsable  de l'IPOB, a par le passé "organisé des attaques contre des organes de  sécurité et des sites gouvernementaux" dans l'Etat d'Imo, a-t-il dit en ajoutant qu'un autre séparatiste a été arrêté et a donné des "informations utiles" aux forces de l'ordre.
La région du Biafra, théâtre d'une guerre de sécession entre 1967 et 1970, a connu ces derniers mois une série d'attaques visant des commissariats de police et des prisons.

APS

Sur le même thème

Multimedia