Envenimation scorpionique à Ouargla : 2.131 cas et quatre décès en 2020

Pas moins de 2.131 cas de piqûres de scorpions ont été enregistrés en 2020 dans la wilaya d’Ouargla laquelle a déploré quatre décès par envenimation, a-t-on appris mercredi auprès des services de la Direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH).
Parmi le nombre global, 1.281 cas ont été signalés à l'intérieur des bâtisses et le reste à l’extérieur, a précisé la même source, avant d’ajouter que le plus grand nombre de cas de morsures ont été recensés au mois de juillet avec 364 cas, suivi des mois de septembre (352), août (343) et juin (331 cas).
Par souci de pallier à la situation épidémiologique, les autorités locales s’emploient à mettre en œuvre un programme préventif consistant en le financement des campagnes de collecte de scorpions impliquant des associations locales, a-t-on souligné.
Les campagnes de collecte, dont la somme de 100 DA a été fixée pour chaque scorpion capturé, ont permis de réduire de manière "significative" le nombre de victimes d’envenimation dans la région par ce type d'arachnide.
Pour rappel, 3.050 piqûres de scorpions, dont cinq (5) décès, avaient été enregistrées en 2019 dans la wilaya d’Ouargla.
Les efforts de lutte contre ce fléau portent également sur l’organisation de campagnes de sensibilisation en direction des citoyens sur le nécessaire respect des mesures préventives, ont indiqué les mêmes services.

Sur le même thème

Multimedia