Cosider : Réalisation d’un projet dans un pays africain

Le groupe public Cosider a réussi récemment à décrocher un marché pour la réalisation d’un projet dans un pays africain, dans le cadre d’une nouvelle stratégie visant à s’ouvrir sur les marchés internationaux, a indiqué lundi à Alger le président directeur-général (Pdg) de l’entreprise publique, Lakhdar Rekhroukh.
Invité au forum de la radio Chaîne I, M. Rekhroukh a précisé que les contrats de ce marché étaient au stade de finalisation avant le démarrage effectif du projet courant 2021, toujours tributaire de la levée des contraintes liées à la lutte contre la pandémie coronavirus. De surcroît, Cosider a répondu à un appel d’offres pour décrocher un autre projet sur le marché africain et envisage d’associer des PME algériennes en vue d’acquérir de l'expérience à l’étranger. Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, le groupe public établit des partenariats avec des entreprises locales dans les pays hôtes, car possédant une plus grande maîtrise de la réglementation. La nouvelle orientation intervient, explique le Pdg, à l’ombre de la diminution drastique du volume de la demande publique, qualifiée de locomotive du secteur du BTPH, et du besoin pressant pour l’économie nationale d’acquérir de nouvelles ressources en devise hors hydrocarbures.
Une telle orientation ne pourra se concrétiser qu’avec l’accompagnement des pouvoirs publics notamment du point de vue réglementaire, juridique, diplomatique et bancaire. À ce propos, M. Rekhroukh a révélé la tenue de réunions avec des représentants de la Banque d’Algérie afin de traiter certains problèmes, affirmant que l’exportation des services diffère de l’exportation de la marchandise. A noter que Cosider est classée troisième plus grand groupe en Afrique dans le secteur du BTP, en termes de chiffre d’affaires et deuxième pour les résultats enregistrés annuellement.

Multimedia