Constantine : Distribution de 6.375 logements AADL

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, s’est enquis mardi à Constantine de l’avancement de nombreux projets et procédé, en présence du DG de l’Agence nationale pour l’amélioration et le développement du logement, Mohamed Tarek Belaribi, à la remise des attestations d’attribution d’une quarantaine de logements AADL au pôle urbain intégré de Retba Abderrazak-Bouhara. 3.127 autres logements (sur un nombre global de 6.000) seront attribués entre janvier et mars 2021 auxquels s’ajouteront 2.200 unités dans la circonscription administrative Ali Mendjeli, et 900 au site El-Bechakra (commune du Khroub), ce qui porte le total à 6.375 unités distribuées. Lors d’un point de presse, Nasri a soutenu qu’il est important que le souscripteur comprenne qu’il a un rôle actif à jouer dans l’avancement des projets. «J’ai noté que le staff actuel est parvenu à débloquer six des projets LSP. Nous venons également de trouver une issue au programme BATIGEC», a-t-il déclaré. Pour le logement public locatif, Nasri a affirmé avoir donné instruction afin que les 12.000 unités en retard soient livrées rapidement.
Un quota supplémentaire de 200 logements ruraux a été alloué à la wilaya. «Nous avons pris la décision d’octroyer une enveloppe de 2.3 milliards de DA, provenant du reliquat du budget affecté à l’aménagement urbain, aux zones d’ombre. Nous avons également instruit les autorités d’anticiper sur la demande en logements ruraux dans lesdites zones en aménageant des assiettes foncières», a indiqué le ministre.
Au sujet de la loi 18-05, Nasri a indiqué qu’il y a eu trop d’irrégularités signalées et que l’État continuera à combattre la fraude et les fausses déclarations.
«Il faut plus de transparence et que le citoyen comprenne que le logement social est réservé aux couches les plus démunies», dit le ministre qui a présidé la cérémonie de lancement d’un programme de 1.500 unités LPL à Ali Mendjeli de même qu’il a inauguré une cité AADL composée de 1.500 logements, au niveau de la même ville, et deux établissements scolaires au pôle urbain Massinissa (Khroub).
Issam B.

Sur le même thème

Multimedia