Chasse illicite à Médéa : Plus de 600 affaires traitées en 2020

Plus de 600 affaires de chasse illicite et d’atteinte au patrimoine faunistique local ont été traitées durant l'année 2020 par la gendarmerie de Médéa, qui a procédé à la saisie d’équipements de chasse non déclarés lors de multiples opérations menées dans le cadre de la lutte contre ce phénomène, a-t-on appris, lundi, auprès du groupement de gendarmerie. Les opérations de contrôle effectuées, à travers le territoire de la wilaya de Médéa, au cours de l’exercice 2020, a permis de traiter pas moins de 668 affaires liées à des pratiques de chasse illégales, dont lesquelles étaient impliquées des personnes, non détentrices de permis de chasse, qui avaient commis des actes de braconnage ou s’apprêtaient à le faire, a-t-on expliqué, lors de la présentation du bilan annuel de ce corps de sécurité. Outre la saisie et la mise en fourrière de véhicules utilisés par ces braconniers, et de chiens de chasse, les éléments de la gendarmerie nationale ont réussi à récupérer une dizaine de fusils de chasse et des munitions de différents calibres, a-t-on indiqué, précisant que des procédures judiciaires ont été engagées à l’encontre des personnes auteurs de ces délits.
La gendarmerie fait état, par ailleurs, du démantèlement de plusieurs réseaux spécialisés dans le vol de cheptel qui s’est soldé par la récupération d’une centaine de têtes d’ovin et une quarantaine de bovins, volés précédemment dans de nombreuses exploitations agricoles de la wilaya.

Sur le même thème

Multimedia