Brahim Merad : Œuvrer à un décollage économique productif dans les zones d’ombre

Le conseiller du Président de la République chargé des zones d’ombre Brahim Merad a mis l’accent dimanche à Ksar Ain-Belbel dans la commune de Timegtène (Est d’Adrar) sur la nécessité d’œuvrer à «un décollage économique productif dans les zones d’ombre pour assurer la stabilité de leur population».
S’exprimant lors d‘une rencontre avec les habitants du ksar, première étape de sa tournée dans la daïra d’Aoulef, M. Merad a estimé qu’il appartenait de «focaliser l’intérêt sur les zones d’ombre, à travers l’accompagnement de la création de micro-activités productives dans ces zones et en faire un facteur de stabilisation et d’attractivité».
Il a inspecté lors de sa visite du ksar d’Ain-Belbel une série de projets retenus, au titre du programme de développement des zones d’ombre, dans différents domaines, à l’instar de la Santé, les Ressources en eau, les Travaux publics et la Promotion de la femme rurale, avant de prendre connaissance des doléances de sa population en matière de développement et de désenclavement.
M. Merad a inspecté également divers projets relevant de secteurs vitaux au niveau d’autres ksour dans les communes d’Aoulef, Aguebli et Tit, et a écouté les préoccupations de leurs habitants qui se sont articulées notamment autour de la santé, l’éducation, l’agriculture et le tourisme, au regard de la spécificité de ces régions.
Le conseiller du Président de la République chargé des zones d’ombre a fait savoir, à ce titre, que les doléances des populations de ces zones en matière de développement étaient recensées et que la mobilisation des financements nécessaires était en cours pour améliorer la situation de ces régions et y concrétiser un développement durable.

Sur le même thème

Multimedia