Les acquis de Yennayer

Le lancement à partir de la wilaya de Batna des festivités officielles de Yennayer est un moment privilégié dans l’histoire de l’Algérie soucieuse de consolider ses valeurs d’unité, de fraternité et de solidarité inscrites dans le socle novembrien immuable. A l’épreuve des défis qui pèsent sur le destin national, les vertus du changement dictent les exigences de la nouvelle Algérie forte et unie, attachée à conforter les fondements de son identité nationale préservée de l’aliénation coloniale et prête à faire face aux manœuvres de déstabilisation étrangères portant une atteinte grave à la cohésion nationale. Les dérapages du Parlement européen, parsemé de fausses accusations de nature à semer la discorde, en font foi. Loin des visions rétrogrades des apôtres de la fitna et de l’instrumentalisation de la question identitaire à des fins partisanes, la bataille pour la réappropriation du patrimoine national s’impose pour ériger un rempart contre les tentatives de division et l’extrémisme sous quelque forme que ce soit. Plus qu’une fête, comme le souligne opportunément le secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité, Si El Hachemi Assad, amenzu n Yennayer est un événement important pour «revisiter un héritage commun porteur de valeurs ancestrales, de profondeur historique, de partage, de solidarité et surtout, de vivre ensemble». Toutes ces valeurs ont été entérinées dans la nouvelle Constitution avec l’officialisation de la langue nationale amazighe et la création de l’Académie de la langue amazighe, placée auprès du président de la République et chargée de promouvoir les travaux des  experts et de réunir les conditions de son épanouissement. Ces acquis sont à mettre au crédit de la nouvelle Algérie de la tolérance et de l’unité. Au cœur des Aurès, le tamazight a donc franchi un pas irréversible pour s’imposer en projet national soutenu par l’Etat. Pour la première fois, le Prix du président de la République a été institué par décret en 2020 pour encourager la littérature et la promotion de la langue amazighes. Il sera décerné aux meilleures œuvres pour impulser la recherche et le développement de la culture amazighe. La réconciliation de l’Algérie avec ses valeurs fondamentales est une avancée indéniable portée par la dynamique du changement de l’Algérie forte de la diversité et de la richesse de son patrimoine culturel.
El Moudjahid

Multimedia