Détermination

La citadelle de la résistance ne vacillera pas. Ni aujourd’hui ni demain. Forte d’une longue expérience qui lui a permis de mettre en échec le projet de déstabilisation, ouvertement proclamé par les apôtres du funeste «devoir d’ingérence humanitaire», la nouvelle Algérie saura tirer les enseignements du combat victorieux pour éradiquer les résidus du terrorisme, encouragés et financés par des puissances étrangères procédant au paiement illégal des rançons. A l’aune des velléités de ‘‘printanisation’’ de l’Algérie et des nouvelles menaces aux frontières, cette détermination inébranlable se traduit par le renforcement des acquis enregistrés dans la lutte contre le terrorisme abject, érigé en instrument de déstabilisation au service des puissances néocoloniales. De Jijel à Tipasa, le démantèlement des réseaux terroristes reflète le devoir de vigilance extrême de l’Armée nationale populaire (ANP) prête à relever le défi des menaces aux frontières clairement révélées par les aveux des terroristes libérés et la récupération, lors de l’opération de Jijel, de 80.000 euros représentant la «première tranche» de la rançon de la complaisance criminelle.
Intervenant lors d’une visite à la 3e Région militaire de Béchar, où il a procédé à une inspection des unités de combat déployées le long des frontières, le chef d’état-major, Saïd Chanegriha, a indiqué que l’Armée œuvre à relever tous les défis. «Je dis tous les défis, quelle que soit leur nature», insiste-t-il.
Acculé dans ses derniers retranchements, le terrorisme résiduel subit de plein fouet les coups sévères portés par l’ANP. Le bilan opérationnel de l’année 2020 est significatif de la maîtrise totale de la situation sécuritaire : 37 terroristes mis hors d’état de nuire, 108 groupes de soutien arrêtés, 251 casemates et 391 bombes artisanales détruites, des armes de toutes sortes récupérées, plus de 1.000 narcotrafiquants arrêtés et saisie d’une importante quantité de kif traité (plus de 700 quintaux), de cocaïne (plus de 27 kg) et de psychotropes (plus de 36.000 comprimés). De jour en jour, l’étau se resserre sur le péril terroriste porteur des germes de la fitna et des desseins hostiles voués, comme par le passé, à un échec retentissant. Dans une démarche «patriotique authentique», l’ANP, garante de la souveraineté nationale et de la préservation de l’Etat, s’emploie activement à la sécurisation des frontières. Le sens du devoir et de responsabilité, le haut degré de professionnalisme et les exigences de la performance opérationnelle sont les fondements d’une stratégie homogène et efficiente qui a donné des résultats probants sur le terrain.
El Moudjahid

Multimedia