Film documentaire Tadeles... ville millénaire : Doublage en Anglais et Français

Le doublage du film documentaire Tadeles... ville millénaire (projeté en avant première début 2020), en anglais et français, en vue de lui permettre de représenter l’Algérie dans différents festivals internationaux, a pris fin dernièrement, a-t-on appris, lundi, auprès de son réalisateur, Salah Boufellah.
En outre, «un travail de sous titrage dans les deux langues (anglais et français) de cette nouvelle œuvre cinématographique, dont la projection à travers le pays a été interrompue en raison de la pandémie de Covid-19, est en cours», a-t-il ajouté, soulignant l’utilisation, à l'effet de ce doublage confié à un laboratoire privé d'Alger, des dernières technologies en la matière.
Selon son réalisateur, ce documentaire d’une durée de 90 mn, dont la sortie des nimbes a pris six ans (soit 4 années de recherches et 2 ans de prises de vues) «est une invitation à une immersion dans l’histoire millénaire de l'antique Rusucurus (nom phénicien de Dellys) ou Tadeles (son appellation en tamazight), depuis les comptoirs phéniciens jusqu’à l’époque coloniale française, en passant par l’ère romaine, la période islamique et la régence ottomane, en puisant dans différents écrits historiques».
M. Boufellah s’est appuyé dans son travail sur plusieurs sources et référents historiques dont des voyageurs connus ayant traversé cette ville tout au long de son histoire, outre des historiens, des chercheurs et autres manuscrits et cartes dédiés à la région.
Le réalisateur n’a pas manqué, en outre, d’exploiter, dans la réalisation de ce premier film historique sur Dellys, les plus récentes techniques en vigueur en matière de cinématographie, outre les témoignages de dizaines d’historiens, architectes et autres bureaux d’études.
A cela s’ajoute la représentation de scènes historiques en mettant à contribution quelque 58 comédiens, outre l’exploitation des techniques de la 3D et d’un drone dans la prise de vues en plongée de la ville et de ses rues étroites, pour les besoins de ce film. A noter que les scènes de ce documentaire ont été tournées à Dellys, Alger (Palais des Raïs), Béjaïa et Tlemcen.

Sur le même thème

Multimedia