Festival international du cinéma d’El-Qods : L’Algérie représentée dans trois catégories 

Le scénariste et critique de cinéma algérien, Mohamedi Djamel, représentera l’Algérie au Festival international d’El-Qods, qui se déroulera du 29 au 6 décembre prochain.

Mohamedi est membre du jury de la catégorie scénario pour cette 5e édition, placée sous le slogan «Palestine, Terre et Identité» et qui verra la participation de 104 œuvres cinématographiques de 18 pays dont l’Algérie.
Le scénariste a estimé que sa participation à cette manifestation est une reconnaissance au rôle actif de l’Algérie envers la cause palestinienne. Il a précisé que le jury regroupe des noms illustres du monde du cinéma du monde arabe. Il est présidé par le scénariste et critique égyptien Walid Sif.
Le jury est composé de Rania El Jaban de Syrie, du réalisateur soudanais Mohamed El Terifi, Dina El Shennaoui (Palestine) et Mohamedi Djamel (Algérie). Ce dernier a annoncé sa participation à un ouvrage collectif qui sera édité pendant le festival, intitulé «La question palestinienne et le rôle du soutien actif des artistes arabes».
L’Algérie a abrité, en 2017, la 2e édition du Festival international d’El Qods, parallèlement à la tenue de la manifestation-mère en Palestine. Cette édition spéciale, qui s’est tenue pour la première fois en dehors des territoires occupés, a été coordonnée par Mohamedi Djamel.
Le Festival d’El Qods, présidé par le Dr Ezzedine Shalah, est organisé en partenariat avec le ministère palestinien de la Culture et l’association «Vision de jeunesse». Le comité de visionnage et de sélection est composé de trois réalisateurs, à savoir Ashraf Al-Hawari, Mustafa Nabih et Salah Tafesh.
Outre l’Algérie, y participent l’Egypte, le Liban, la Tunisie, le Maroc, la Syrie, le Soudan, l’Irak, la Jordanie, le Sultanat d'Oman, le Yémen, les Emirats arabes unis, la France, le Brésil, l’Iran, l’Inde, la Turquie et la Palestine.
L’Algérie est présente dans trois catégories dont les longs métrages Jusqu’à la fin des temps et Dans ma tête un rond-point de Hassan Farhani.
Amel Saher

Sur le même thème

Multimedia