Découverte de la mosaïque de Jijel : Une trentaine de pièces transférées au musée

Une «trentaine de pièces archéologiques», extraites du site de la découverte fortuite de mosaïque de la wilaya de Jijel, ont été «transférées au musée» public «Kotama» de la ville pour les «préserver» de dommages supplémentaires, indique un communiqué du ministère de la Culture et des Arts. Le communiqué indique que les travaux sur le site de la découverte ont été «gelés» par les services de la commune qui ont «suspendu le permis de construire» et sécurisé le site. Les équipes de spécialistes du Centre national de recherche en archéologie (Cnra) dépêchés sur place poursuivent encore leur expertise, précise le communiqué.         
Les services de la direction de la Culture et des Arts de la wilaya de Jijel ont également, selon le communiqué, déposé un plainte contre le promoteur du projet pour non-déclaration de la découverte, conformément aux dispositions de la loi 98-04 relative à la protection du patrimoine.
Mardi dernier, un citoyen a découvert une mosaïque lors de travaux de construction dans sa maison, dans le centre-ville de Jijel.
Lyes Arifi, chercheur en archéologie au CNRA, ayant été dépêché par le ministère de la Culture et des Arts, a affirmé jeudi que la mosaïque a subi «une destruction quasi totale» comparativement aux photos et aux vidéos diffusées et postées sur les réseaux sociaux au moment de la découverte.

Multimedia