Cinéma : Projection de L’étoile d’Alger, de Rachid Belhadj

L’établissement arts et culture de la wilaya d’Alger a organisé, en collaboration avec le centre algérien de développement du cinéma (CADC), la projection du film algérien «l’Étoile d’Alger», lundi dernier, au niveau de la salle de cinéma Sahel, à Chéraga. Signé Rachid Belhadj, ce long-métrage de fiction de 1h42 mn, sorti en 2016, relate l’histoire de Moussa, un jeune musicien qui rêve de devenir une star de musique d’Alger. Une adaptation libre du roman éponyme de l'écrivain algérien Aziz Chouaki. L’histoire se déroule en Algérie, au début des années 90. Moussa Mass, incarné par Chérif Azrou, musicien funambule, rêve de succès international. Son ambition ? devenir le Michael Jackson d’Alger. Avec talent et énergie pour tout bagage, il promène son fol espoir entre les boîtes douteuses et les producteurs véreux. Cadet d’une famille nombreuse, le chanteur se fait engager avec son groupe dans une célèbre boîte de nuit algéroise en même temps qu'il se voit refuser la main de sa dulcinée, Selma, interprétée par Sofia Nouacer, à cause de son métier «honteux» et mal vu dans un quartier peu à peu contrôlé par des militants islamistes radicaux. Entre le succès grandissant de Moussa et ses tentatives malheureuses de garder Selma, le cinéaste tente de restituer l’ambiance délétère du début de la décennie 1990 en évoquant, tour à tour, les agressions contre les femmes, les assassinats de journalistes et l’enrôlement des plus jeunes dans les groupes extrémistes. La nouvelle étoile d’Alger, c’est lui, il en est sûr, héritier du rock et chantre de sa terre natale, la Kabylie. Mais un drame de fond se joue. Le Nord et le Sud se déchirent. Le monde global des clips, des pubs et du scotch se heurte à l’Absolu hirsute d’un islam confisqué par de nouveaux fauves. Moussa est prisonnier de cette contradiction, dépositaire de cette blessure. Rattrapé par la misère quotidienne, largué par sa fiancée, blessé à jamais, il ne lui reste qu’une solution pour échapper au lent suicide : le saut dans l’Enfer...

Sihem Oubraham

Sur le même thème

Multimedia