Nation

dimanche 18 novembre 2018

Visite d’inspection du ministre des transports à Béjaia : Aéroport, port, chemin de fer : modernisation à la hauteur des potentialités de la région

PUBLIE LE : 14-07-2014 | 0:00

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a effectué hier une visite d’inspection des différents projets en cours de réalisation relevant de son secteur dans la wilaya de Bejaïa.

A l’aéroport de Bejaïa Soummam Abane-Ramdane, le ministre a longuement écouté les explications qui lui ont été fournies par le directeur des travaux publics sur les travaux de renforcement et d’extension de la piste  et ses dépendances avec une autorisation de programme (AP) de 600 millions de dinars, réévaluée à 950 millions de dinars. Cette infrastructure devait également connaître les travaux d’extension de la piste  côté mer sur 800 ml, l’extension du parking  et  la création d’un taxiway de 1210 ml. En effet, l’aéroport de Bejaïa est une infrastructure qui joue un rôle prépondérant dans le transport de voyageurs, mais demeure malheureusement inexploité pour le développement du fret, pourtant nécessaire à son essor économique.
M. Ghoul a souligné qu’il faut revoir  entièrement cette infrastructure aéroportuaire pour l’inscrire dans  sa globalité, soit une étude  qui permettra d’inscrire un aéroport pour les voyageurs et le fret ainsi que l’extension de la piste à 800 ml. Il faut donner une vision future et globale à l’aéroport de Bejaïa qui  contribuera au développement  économique, social et touristique de la wilaya. Une commission mixte issue des ministères  des Travaux publics et des Transports  effectuera très prochainement une visite à cet aéroport et dégagera les conclusions nécessaires pour prendre en charge d’une façon globale  cette infrastructure de base ».  
La délégation ministérielle s’est rendue ensuite à la gare ferroviaire, où M. Ghoul a suivi un exposé sur le projet de réalisation des travaux de dédoublement de la voie ferrée et la  rectification du tracé pour l’augmentation de la vitesse à 160 km de la ligne Béni Mansour - Bejaïa sur une distance de 87 km.
Ce projet comporte plusieurs ouvrages d’art, des gares et bâtiments  ainsi que les moyens de signalisation, de télécommunications et  d’’électrification. La nouvelle ligne ferroviaire suit les prescriptions du plan national de modernisation du secteur ferroviaire,  à savoir par le dédoublement de la ligne, l’augmentation de la vitesse de service  jusqu’à 160 km/h pour les trains de voyageurs et 100 km/h pour les trains de marchandises. D’où une réduction du temps de parcours  avec la suppression de 98 passages à niveaux existants dans le tronçon. Cette nouvelle ligne comptera également neuf gares réparties entre Béni Mansour, Tazmalt, Akbou, Ighzer Amokrane, Takrietz, Sidi Aich, Il Matten, El Kseur et Bejaïa. Tout le long du tracé, il sera réalisé 21 ponts et viaducs rails d’une longueur de 5.630 ml, 34 ponts de  franchissement des axes routiers sur 1.864 ml ainsi que 3 tunnels à  Sidi Aich (907 ml), El Matten (513 ml) et Takrietz  (318 ml). Les délais de réalisation de ce projet est fixé a 60 mois. L’hôte de la wilaya  a insisté sur la mise en place rapide des chantiers prioritaires relatifs au lancement des travaux des viaducs et tunnels et particulièrement la libération des emprises.
Il dira : «  Tous  ensemble nous  devons  conjuguer les efforts pour l’intérêt national et l’utilité publique. Il faut libérer les emprises et ôter tous les obstacles ».   Le ministre a également inspecté, au port de Bejaïa, les travaux de réalisation de la nouvelle gare maritime d’une superficie globale de 27.135 m2 et qui   comporte deux sites l’un  à l’ extérieur du port  sur 8.160 m2 et le second  à l’intérieur du port sur 18.975 m2. Ce projet d’un coût estimé à quatre (4) milliards de dinars,  sera réalisé sur trois niveaux  pour l’embarquement et le débarquement des véhicules ainsi que l’embarquement et le débarquement des passagers avec un parking de 250 places. Sur le même site, le ministre s’est enquis des travaux d’extension du port de Bejaïa.
M. Laouer