Nation

vendredi 16 novembre 2018

Le ministre des transports à Tizi-Ouzou : « Le choix du chemin de fer est une nécessité absolue »

PUBLIE LE : 13-01-2014 | 0:00

Le ministre des Transports, M. Amar Ghoul, a effectué, hier, une visite du travail et d’inspection dans la wilaya de Tizi-Ouzou où il s’est enquis de la situation de plusieurs projets en réalisation pour le compte de son secteur.

Accompagné par le wali de Tizi-Ouzou, M. Abdelkader Bouazghi, le ministre des Transports a visité à Draa Ben Khedda deux projets de réalisation d’un tunnel et d’un viaduc sur le tracé de la ligne ferroviaire Thénia-Tizi-Ouzou qui connaît des travaux de modernisation et d’électrification.
Sur les lieux, M. Amar Ghoul, a mis l’accent sur l’importance de cette ligne ferroviaire qui permettra le transport de pas moins de 4 millions de voyageurs et quelque 500.000 kg à un million de tonnes de marchandise par an d’où, selon lui, la nécessité et l’urgence de sa livraison dans les délais contractuels, à savoir janvier 2015. « Il faut travailler avec les walis des deux wilayas concernés par cet important projet, à savoir Boumerdès et Tizi-Ouzou, pour lever rapidement les contraintes, notamment la levée des emprises, pour que ce projet soit concrétisé dans les délais contractuels », a-t-il lancé à l’adresse des parties intervenantes dans la réalisation de cette ligne, en les instruisant d’équiper tout de suite les parties du projet terminées. Le ministre des Transports, en réponse à une sollicitation du wali de Tizi-Ouzou de desservir par train la nouvelle zone industrielle, de 400 hectares, projetée dans la commune de Souammaâ et du nouveau pôle universitaire et urbain de Tamda, a décidé sur le coup l’inscription en étude de ce projet. Cette voie ferrée va connaître également une extension vers la ville d’Azazga, un projet qui est actuellement en étude, en plus d’une autre ligne ferroviaire reliant Draa El Mizan vers Tadmait et Dellys, soit une longueur de près de 70 kilomètres, a également annoncé le ministre en évoquant la possibilité de la réalisation d’une autre ligne ferroviaire qui reliera la ville de Dellys à Tigzirt et Azeffoun.  « Il faut procéder dès maintenant à l’acquisition de matériels roulants modernes et à arrêter un planning précis pour la livraison et la mise en service de la ligne ferroviaire Thénia-Tizi-Ouzou », a-t-il insisté, en rappelant que le passage de notre pays à la densification de son réseau de chemin de fer est « impératif eu égard à la saturation du réseau routier national qui ne peut plus supporter le flux de pas moins de 8 millions de véhicules ». « L’avenir, c’est le chemin de fer. Il faut décongestionner la route via le chemin de fer qui se doit être utilisé dans le transport de voyageurs et de marchandises », a-t-il soutenu, en indiquant que « le choix de l’Etat de se réorienter vers le chemin de fer devient actuellement une nécessité absolue ». Pour étayer ses propos, le ministre des Transports a annoncé que son département prévoit de réaliser avant 2025 quelque 12.500 kilomètres de lignes ferroviaires modernes et électrifiés  à travers tout le territoire national, tout en soulignant que 2006 kilomètres sont en cours de réalisation et près de 9.000 autres kilomètres en étude. Le ministre des Transports a également annoncé lors de cette visite le lancement au courant de cette année des travaux de réalisation d’une nouvelle aérogare au niveau de l’aéroport international Houari-Boumediène d’une capacité d’accueil annuelle de l’ordre de 10 millions de voyageurs. La capacité d’accueil de voyageurs de cette nouvelle aérogare et de celle déjà existante atteindra plus de 16 millions de voyageurs à l’horizon 2016, a-t-il projeté, en annonçant au passage la décision de réalisation à travers tout le pays « de plateformes de transports aériens d’urgence susceptibles d’être utilisées en cas de catastrophes naturelles, notamment, mais qui peuvent aussi évoluer selon la demande et la nécessité ». M. Amar Ghoul a par ailleurs rappelé la détermination de son département ministériel à promouvoir le transport maritime de voyageurs et de marchandise qui, selon lui, s’impose aujourd’hui. « Nous sommes  actuellement en phase de confection de cahier des charges pour le lancement de ce nouveau mode de transport qui sera ouvert aussi bien pour le privé que le public », a indiqué le ministre en précisant que des contacts sont entrepris par son département avec celui de la pêche et des ressources halieutiques pour « l’implication de la population des pêcheurs dans le transport maritime de loisirs et du tourisme ». Il faut signaler que lors de cette visite du travail, le ministre des Transports a décidé de l’inscription pour réalisation d’une nouvelle gare routière de type A qui sera implantée au niveau du nouveau pôle urbain de Oued Falli. Cette nouvelle gare routière qui sera dotée d’une autorisation du programme de 2 milliards de dinars portera le nom de Yennayer, selon le vœu du ministre des Transports.
Il a également procédé à l’inauguration de nouveau siège de la direction locale des transports et visité le chantier de réalisation du téléphérique reliant la ville de Tizi-Ouzou à Rdjaouna. Dans un point de presse animé à la fin de cette visite, le ministre des Transports a indiqué que toutes les mesures incitatives, mais aussi coercitives, ont été prises pour la livraison dans les délais contractuels du projet de modernisation et d’électrification de la ligne ferroviaire Thenia-Tizi-Ouzou-Oued Aissi. Concernant le déplacement des supporters de l’équipe nationale au Brésil, le premier responsable a affirmé que ce voyage qui n’est pas un simple déplacement doit se faire d’une manière organisée qui prendra en considération tous les aspects. « Le déplacement se prépare tranquillement et sans bruit au niveau du gouvernement qui a mis en place un comité interministériel présidé par le Premier ministre », a-t-il rassuré. Par ailleurs, le ministre des Transports a nié avec vigueur avoir qualifié la célébration de Yennayer de Bidaâ (hérésie) qualifiant ce qui a été rapporté par la presse de « pure mensonge ». La preuve, a-t-il souligné, est qu’il est venu aujourd’hui à Tizi-Ouzou, pour célébrer Yennayer, et ce conformément à la promesse qu’il avait faite à Ighil Imoula où il avait célébré le 1er Novembre.
Bel. Adrar

-----------------------------

Transport urbain
Une dérogation spéciale pour les fourgons
Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a annoncé hier à Tizi-Ouzou l’octroi d’une dérogation spéciale au profit  des transporteurs de voyageurs de la wilaya pour le maintien des fourgons, de  six places, pour le transport urbain. Le ministre, qui effectuait une visite de travail dans la wilaya, avait  été sollicité, en ce sens, par des représentants des transporteurs privés par  fourgons de Tizi-Ouzou. Le décret exécutif du 24 mai 2012 portant "réglementation du transport  par taxi limite à quatre (4) le nombre de places assises, non comprise  celle du conducteur". "Le problème des transporteurs est réglé. J’ai donné mon accord pour  faire une dérogation spéciale afin de prendre en charge la réalité du terrain.  Cela évitera à de nombreux chauffeurs de taxis qui ne sont pas conformes à  la réglementation de se retrouver au chômage", a souligné M. Ghoul           
 

Artciles Connexes