Culture

vendredi 16 novembre 2018

Histoire : La bataille d’El Djorf

PUBLIE LE : 24-09-2013 | 0:00

Le 58e anniversaire de la bataille d’El Djorf, l’une des plus importantes à avoir été menées par les moudjahidine dans la région de Tébessa durant la glorieuse Révolution, a été commémorée dimanche dans le recueillement et le souvenir. Au cours d’une cérémonie organisée devant la stèle commémorant cette date, en présence des autorités de la wilaya et de nombreux moudjahidine, le secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a notamment mis en relief l’importance de cette grande bataille, déclenchée le 22 septembre 1955 au mont El Djorf, à plus de 100 km au sud de Tébessa. Une bataille menée par 400 moudjahidine placés sous le commandement du chahid Bachir Chihani et de ses lieutenants, Abbès Laghrour, Adjel Adjoul et Lazhar Cheriet. Cette bataille qui a duré plus d'une semaine, sans interruption, avait causé d’importantes pertes humaines et matérielles à l’armée coloniale, avec un effectif de plus de 25.000 soldats, équipés de blindés, d’armes lourdes et appuyés d’avions de chasse et de bombardiers.
La bataille d’El Djorf surprit les forces coloniales, ont rappelé des témoins dont l’un d’eux, portant encore les stigmates d’une profonde blessure au cou et à l’épaule, a soutenu que cet engagement des djounoud algériens a fait comprendre à la France que le 1er novembre 1954, "c’était une révolution déclenchée par un peuple opprimé et non des troubles fomentés par des rebelles". Des journées portes ouvertes sur cet évènement ont été organisées au musée du Moudjahid où a également été projeté le premier film documentaire de 30 mn sur la bataille d’El Djorf, réalisé par un cinéaste amateur de la wilaya de Tébessa. Des conférences sur la portée de cette bataille qui eut un retentissement mondial et sur ses objectifs ont été animées à cette occasion par des historiens et des moudjahidine.

Artciles Connexes