Régions

dimanche 18 novembre 2018

Tala Athmane, un village de la dimension d’une commune : 4.4 milliards pour 14 opérations de développement

PUBLIE LE : 05-01-2012 | 0:00

Tala Athmane, troisième grand village, après ceux de Boukhlafa et Rdjaouna, des 24 villages qui composent la commune du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou, vient de bénéficier de l’affectation de pas moins de quatorze opérations de développement d’un montant global de près de 44 millions de dinars, nous a fait part le 2e vice président, chargé du suivi des projets et des investissements, de l’APC de Tizi Ouzou, M. Abderahmane Moula.

Par Bel. Adrar

Cette substantielle dotation est de loin la plus importante de toutes les autres dotations dont a eu à bénéficier ce village depuis l’indépendance de notre pays, s’est enorgueilli ce jeune vice- président, un des 6.500 habitants (selon le RGPH 2008) de ce village, connu pour sa grandiose zone d’activité de près de 96 hectares et du seul marché de gros en fruits et légumes de toute la wilaya de Tizi-Ouzou. Véritable poumon économique de la commune de Tizi-Ouzou de par les recettes fiscales induites par l’implantation de plusieurs entreprises économiques au niveau de cette zone, le village Tala Athmane, situé à près de 20 kilomètres du chef-lieu de commune de Tizi-Ouzou et limites des communes de Ouagnoune et Aït Aïssa Mimoune, n’a eu en fait que ce qu’il mérite par rapport à son apport considérable à la trésorerie de la commune mère, a tenu à souligner M. Moula avant de décortiquer une à une les opérations affectées à son village dans le cadre du budget supplémentaire de la commune. Ainsi, Ces opérations inscrites à l’indicatif de ce village se résument en l’aménagement du bureau de l’annexe communale, dallage avec cunettes des lieux dits Tazmalt Bwada sur 100 ml,  Ighil Oufella sur 200 , route du stade sur 200 des ruelles du village, dallage des accès du cimetière du village sur 300, une piste menant vers le cimetière avec caniveaux sur 450 ml. Cette dotation conséquente permettra également la prise en charge des opérations d’aménagement et revêtement en béton bitumeux des artères à travers tout le village Tala Athmane sur plus de 1000 ml, réalisation des branchement AEP, raccordement en AEP du cimetière « Si Ali Cheikh » sur 500 ml en PEHD, réhabilitation du même cimetière et de tant d’autres opérations qui participeront à coup sûr à améliorer le cadre au niveau de ce grand hameau, dont la population dépasse de loin les 6.500 recensés dans le cadre du dernier recensement général de la population et de l’habitat. Selon, le vice-président de l’APC de Tizi-Ouzou, la population de son village serait un peu plus de 10 milles habitants.

L’essentiel existe, mais la population exige plus
Situé à quelques trois kilomètres du nouveau pôle universitaire Tamda appelé à devenir une 2e université de Tizi-Ouzou, le village Tala Athmane est en passe de se transformer en un véritable centre urbain, eu égard à l’essor des chantiers de réalisation du logement par des particuliers, étant donné l’inexistence du foncier au chef-lieu de commune de Tizi-Ouzou et la proximité de ce village de ce chef-lieu et de Tamda avec son pôle universitaire et des dizaines de chantiers de réalisation d’équipements publics, notamment scolaire, de santé et de sécurité. En plus, le village dispose de pratiquement de toutes les commodités de vie citadine, à l’instar du gaz naturel, AEP, assainissement et autres. Les citoyens des 24 villages de la commune de Tizi-Ouzou souhaitent, toutefois, par la voie de leur représentant à l’APC du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou, l’inscription au profit de leur village dans le cadre des projets sectoriels d’un lycée, eu égard au nombre croissant des élèves qui suivent leur cursus secondaire loin du village, une station d’épuration des eaux usées en aval du village pour traiter des quantités importantes des eaux usées générées par le nouveau pôle universitaire Tamda, la zone d’activité et la population de Tala Athmane, un centre de santé digne de ce nom, d’une salle omnisports, d’une maison de jeunes et enfin la réalisation d’un pont sur la RN12 à hauteur du terminal actuel de la voie ferrée vers le chemin de wilaya 124 qui traverse le village Tala Atmane. Ce pont ou échangeur revêt une importance particulière, dès lors qu’il permettra de désenclaver davantage ce village en réduisant le parcours de ce village au chef-lieu de commune de Tizi-Ouzou ou vice versa qui actuellement de 23 km via Tamda et 17 km via Aït Aïssa Mimoune à 8 km seulement, a relevé M. Abderahmane Moula, pour mettre en exergue l’importance d’une telle projection.

Eradiquer les lieux de débauche
La quiétude de ce village disposant des moyens essentiels pour une vie digne et paisible est cependant menacée par la prolifération aux alentours et l’intérieur du village de plusieurs bars et cabaret clandestins qui continuent, en dépit d’incessante descentes de forces de police, de polluer l’environnement de toute la région, déplorent les citoyens qui se disent gravement offusqués par la présence de tels débits de boissons alcoolisées et lieux de débauche. En effet, l’implantation de ces lieux de débauche à l’intérieur du village est sans cesse fustigée par ses habitants qui constatent impuissants la persistance des gérants de ces lieux à poursuivre leurs activités sans aucune autorisation ni respect aux villageois. Ces lieux qui ferment après une descente des forces de police ont rouvert quelques jours après, s’indignent les habitants de Tala Athmane, tout en s’interrogeant sur le laxisme des autorités face à ce phénomène qui menace sérieusement la quiétude des habitants de ce village, de par les conséquences néfastes induites par de telles activités, notamment la prolifération des actes de vols, des agressions à l’aide d’armes blanches et parfois même avec des armes à feu, dépravation des mœurs et de tant d’autres méfaits auxquels font face quotidiennement, tant bien que mal, les paisible citoyens de Tala Athmane, un village connu pour sa zone d’activité et son marché de gros mais aussi pour cette triste et embarrassante tâche contre laquelle la population est déterminée à lutter jusqu’au bout.  
B. A.